Bienvenue sur NOX REVENGE
Forum RPG sur Harry Potter


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

 Calvin P. Walker
Apprenti de Rusard


Messages : 82
Célébrité : Nick Hotawesomecute Jonas
Avatar © : Tonight
Doubles-Comptes : Avery K. Bishop & Felix B. Weaver



Journal de Bord
Age du Personnage : 17 ans
Patronus : Phacochère
Métier : Eleve


MessageSujet: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   Mer 10 Aoû - 22:26

You're gonna wish you never had met me






« En ouvrant les yeux ce matin, Calvin, élève de Serpentard en 5eme année n'avait jamais eu l'air aussi démotivé. Pourtant, cette fois-ci aucun de ses camarades n'avait pris la peine de le réveiller. Aujourd'hui, c'était une de ces journées que le jeune homme aurai aimé à tout prix éviter. Déjà en retard de quelques minutes, le vert et argent partit se préparer en vitesse. On le retrouvait plus tard, dans la Grande Salle, assis à la table des Serpentards, se jetant sur son petit déjeuner à une vitesse presque affolante. Après avoir enchaîné croissant sur croissant, gouté une part de tarte à la mélasse.. Cal' s'était levé d'un coup et avait quitté la salle sans dire un mot. Devais-je préciser qu'il n'était pas vraiment du matin ? Un conseil pour les nombreux élèves de Poudlard, ne JAMAIS commencer une discussion avec le Serpentard lorsque ce dernier à le ventre vide. Beaucoup l'ont fait, ils n'oseront plus recommencer désormais. Ajoutez à sa mauvaise humeur du matin, le devoir de métamorphose dont il allait bientôt connaître le résultat, et vous obtenez ça : un Calvin nerveux et énervé.. enfin encore plus que d'habitude. Ce n'était pas tant le devoir en soi qui le rendait dans un état pareil, les cours étaient le cadet de ses soucis. Cela avait toujours été ainsi pour lui. Non, c'était plutôt le hibou de ses parents qu'il avait reçu une semaine plus tôt. Ses notes étaient trop basses, bien trop basses pour eux, c'était tout simplement inacceptable. Comme d'habitude il leur faisait honte, jamais ils ne verraient en Calvin ne serai-ce qu'une once de fierté. Fais toi une raison bonhomme. Et encore, il ignorait la vérité à leur sujet, il ne l'apprendrai que l'année prochaine seulement. Bref, il la voyait arriver, la fameuse note, la goutte d'eau qui ferai déborder le vase. Il pourrai dire adieu à ses projets pour l'été. Tiens, c'était Cal' tout craché d'abandonner si vite. Ne même pas prendre la peine de faire un effort, de se promettre de se rattraper au prochain devoir. De toute manière, il fallait se rendre à l'évidence, il n'en foutait pas une et c'est pas demain la veille que ça allait changer.

Le musicien se rendit finalement à son premier cours... métamorphose tiens (a) non sans avoir longtemps hésité à tourner les talons et à rester dans son lit toute la journée. Ce qui l'avait fait changer d'avis ? Le cours de métamorphose était le seul cours qu'il avait en commun avec cette Serpentarde qui lui plaisait. Voilà, la raison, toute bête d'ailleurs. De toute façon il ne pourrait pas éviter les cours.. et surtout les sales notes toute sa vie. Ce n'était ni la première, ni la dernière. Cal' ne faisait aucun effort, ne serai-ce que pour avoir des résultats acceptables. Il trouvait toujours mieux à faire, et finissait toujours par se plaindre accusant les profs, le matériel, les autres élèves... le monde entier. Sauf lui bien évidemment. Jamais il ne se remettait en cause. Il devrai pourtant.. À peine venait-il de s'installer sur son tabouret qu'il commença déjà à s'affaler, soupirer.. Bref, le calvaire venait de commencer. Le professeur se dirigea directement vers Calvin, pourquoi fallait-il qu'il rendre son devoir à lui en premier ? Devant tout le monde qui plus est... devant elle. Son parchemin sous les yeux, Calvin cru rêver. Ce n'était pas catastrophique... c'était pire que ça. Le professeur ne prit même pas la peine de commenter le devoir, peut-être question d'habitude.. Est-ce qu'il avait déjà eu de bons résultats en métamorphose déjà ? Non, aucun souvenir. Ni dans le passé, ni dans le présent.. et encore moins dans le futur. Comme quoi il y a des choses qui ne change pas avec le temps. Mais il avait appris à vivre avec, il le vivait assez bien d'ailleurs. Sauf quand il recevait une lettre de ses parents, comme la semaine dernière. Il détestait l'idée de les décevoir, de s'imaginer l'image qu'il leur donnait. Calvin ne serai jamais parfait aux yeux de ses parents, et il en ignorait encore la raison.

Le reste du cours, Cal' le passa à discuter, glander, observer du coin de l'oeil l'objet de ses pensées depuis quelques temps. Si seulement elle savait qu'il existait.. Cela n'avait pas l'air d'être le cas. Il l'avait abordé une fois, malheureusement il avait eu l'idée de venir l'embêter alors qu'elle était avec ses deux meilleures amies.. À ne pas recommencer. Jamais on ne l'avait envoyé promener comme on l'avait fait, et c'est ce qui avait donné l'envie au Serpentard de persévérer jusqu'à atteindre son but. Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis.. C'était comme ça que Calvin semblait fonctionner. Un plan, il lui fallait un plan ! Pour qu'elle le remarque, pour qu'elle tombe sous son charme. Ahah, il y avait du boulot ! --> Le Serpentard avait tellement passé sa journée à réfléchir sur sa façon d'agir, qu'il ne l'avait même pas vu passé. Ses cours étaient déjà terminés. Il y avait eu métamorphose, ensuite sortilèges, et il avait fini par potion. Enfin ! Il allait pouvoir souffler. Quoique non ! Le jeune homme avait de nouveau du travail en retard... un devoir de divination cette fois. Comme si d'apprendre à lire l'avenir dans une tasse pouvait s'avérer être utile un jour. Cal' savait ce qu'il voulait faire plus tard, ce qu'il voulait apprendre. Et même si pour l'instant il était loin d'atteindre ses objectifs, il ne perdait pas espoir. Il était motivé comme jamais, encouragé par l'"attention" que semblait porter ses parents et ses professeurs à son égard. Calvin allait leur prouver que pendant tout ce temps ils avaient eu tort. Un jour en tout cas. En attendant ? Direction la Grande Salle ! Il n'allait pas non plus se rendre à la bibliothèque, une chose à la fois ! En plus, comme dis précédemment... il avait bien cogité aujourd'hui. Et il avait eu une idée ! Bonne ou mauvaise, on allait pas tarder à le savoir. En tout cas, elle concernait directement Eleanor, l'élève de Serpentard surdouée et aussi une amie de.. vous savez... la fille, la dénommée Liliane. Pourquoi je parle d'elle ? Parce-que Calvin venait tout simplement de s'installer à côté d'elle, et comme s'ils étaient des amis de longues dates, il avait commencé à lui parler alors que cette dernière semblait plutôt occupée. Comme d'habitude Cal' s'en fichait, il avait quelque chose à lui dire et il n'allait pas attendre pour le faire. ▬ J'ai besoin de ton aide... Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y va pas par quatre chemins en tout cas. Même pas il n'avait prit la peine de se présenter à elle. Est-ce qu(il avait besoin de le faire ? ▬ Oh excuse moi, tu ne dois probablement pas savoir qui je suis.. Calvin Walker, 5eme année à Serpentard. C'était déjà mieux.

En venant voir Eleanor dans la Grande Salle, Calvin espérait deux choses. Qu'elle puisse l'aider pour son fichu devoir qu'il avait à faire mais aussi avec Liliane. Ou comment faire d'une pierre deux coups. Oui oui, il venait bien de comparer la brune à une pierre. Très poétique, dis donc ! Voilà pourquoi il avait tant besoin de son aide. Elle était l'une des élèves les plus douées à en croire ses notes. Mais bon, elle ne devait sûrement pas avoir du temps à perdre pour aider un élève, surtout un élève comme Calvin. Mais ne dit-on pas que l'espoir fait vivre ? En plus, il s'était montré particulièrement gentil (chose rare d'ailleurs) malgré le fait qu'il la dérangeait sûrement et qu'il ne s'était pas gêné pour s'assoir à côté d'elle. Il ne restait qu'une chose à faire alors, attendre et voir si elle acceptait. Just wait and see..

»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Eleanor A. McBender
Apprenti de Rusard


Messages : 87
Age : 26
Célébrité : Troian Bellisario
Avatar © : Cain.
Doubles-Comptes : //




MessageSujet: Re: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   Mer 10 Aoû - 22:33

Eleanor, comme tous les adolescents, détestait se lever. Quand le réveil sonna ce jour-là pourtant, elle se leva sans trop de mal, comme si elle avait sentit que quelque chose de bien se préparait pour elle aujourd’hui et qu’elle gagnerait tout à se lever. Elle se redressa dans son lit, forte d’un sommeil profond et régénérateur et éteignit le réveil avant de soulever les couettes et de se glisser hors de son lit. Ses amies se retournaient encore dans leur lit en grognant tandis qu’Eleanor se dirigeait vers la salle de bains pour se préparer. Elle prit une douche rapide et enfila sa tenue, étrangement de bonne humeur. Elle commençait presque à se faire peur elle-même.

Quand elle revint dans le dortoir, ses amies commençaient à peine à se lever, à part Liliane. Non, Liliane bien sur, était toujours debout et prête avant tout le monde, comme si elle tenait à tout prix à être constamment parfaite. Elle ne se levait jamais après les autres, comme ça elle était toujours prête, habillée et maquillée quand les autres se réveillaient et elle allait toujours se coucher en dernière, parce que sinon, on aurait pu l’entendre ronfler ou parler dans son sommeil. Qui a dit qu’être populaire ne demandait pas énormément d’efforts ? « Lea, tu descends avec moi ? J’en ai marre d’attendre. » Les autres filles grognèrent et répliquèrent qu’elles allaient aussi vite qu’elles pouvaient mais Liliane ne semblait pas en avoir quelque chose à faire. Eleanor haussa les épaules et suivit la jeune adolescente dans les escaliers jusqu’à la Grande Salle.

Chaque matin c’était la même chose, Eleanor se demandait pourquoi Liliane continuait à venir ici pour faire semblant de prendre un petit déjeuner. Elle mangeait trois miettes de biscotte, buvait un tiers de verre de jus de citrouille à chaque fois et partait immédiatement aux toilettes après pour les faire ressortir. En tout cas, c’était ce qu’Eleanor avait toujours imaginé qu’elle faisait vu qu’elle s’éclipsait comme ça après chaque repas. Enfin, Eleanor était mauvaise langue quand même, le petit-déjeuner était une étape importante pour Liliane, elle pouvait décider qui serait dans ses bonnes grâces ce jour là et aussi ouvrir tout le courrier qu’elle recevait de l’extérieur. Eleanor avait fini par se lasser du spectacle et venait, quant à elle, dans la Grande Salle le matin pour prendre son petit déjeuner. Vraiment étonnant.

Après avoir englouti un ou deux toast avec de la confiture à la rhubarbe, Eleanor regarda Liliane sortir de la Grande Salle – probablement direction les toilettes des femmes – et fini son jus de citrouille tranquillement. Leur premier cours commençait dans un quart d’heure, mais elle avait un saut à faire à la bibliothèque. Elle avait eut un doute hier sur quelque chose qu’elle avait entendu en cours et elle voulait vérifier ce point. Sait-on jamais que ça tombe lors de ses BUSES. Elle se leva, récupéra ses affaires et se dirigea vers la bibliothèque.

--

Cours de potions, d’études des runes et finalement de sortilèges. En cinquième année, toutes ses copines avaient pris divination en nouvelle matière, mais Eleanor avait un esprit bien trop cartésien pour pouvoir apprécier une matière comme ça et avait finalement opté pour études des runes, par pure curiosité. Au final ce n’était pas si mal, c’était assez énigmatique comme matière mais ça s’appuyait sur des faits, alors c’était à la fois rafraichissant et intéressant. Elle s’était assise à côté de Liliane, comme d’habitude pendant le premier et le dernier cours. Le professeur Flitwick leur avait collé une petite interrogation surprise sur ce qu’ils avaient appris au cours dernier et, comme d’habitude, Eleanor avait laissé Lily copier sur elle. Elle était très compétitive et ça lui coûtait à chaque fois de faire ça, mais elle savait que si elle refusait quoique ce soit à Lily, elle se verrait aussitôt rayée de la liste de ses amies. Elle passa le reste du cours à se demander comment elle pouvait être amie avec une personne dont elle avait quasiment peur et finit par conclure qu’elles n’étaient pas réellement amies. Ce n’était pas pour la rassurer, au contraire.

Elle récupéra ses affaires et se dirigea vers la Grande Salle. « Ne m’attendez pas, je vais voir un copain. » Et encore un déjeuner sauté pour Lily. Eleanor hocha la tête docilement et regarda toutes ses amies suivre l’exemple de la jeune femme et se disperser pour éviter la tentation d’aller manger dans la Grande Salle. Eleanor soupira et se retint de les insulter d’imbéciles avant de descendre les marches jusqu’à la fameuse salle de déjeuner. Elle s’assit sur le banc des Serpentards et attaqua son déjeuner. Elle ne tarda pas à sortir ses parchemins, après tout, puisque ses copines ne venaient pas déjeuner, elle pouvait bien rendre cette petite heure productive non ?

Elle entendit une voix venir d’à côté d’elle mais mis quelques secondes à comprendre que c’était à elle qu’on s’adressait. Quand elle releva les yeux et se tourna pour voir qui venait la déranger elle sursauta légèrement et se recula de quelques millimètres sur le banc. Qu’est-ce qu’il venait d’arriver là ? C’était lui qui était venu lui parler. Comme ça. Comme s’ils se connaissaient depuis toujours, et il n’avait pas le droit d’avoir l’air aussi sexy comme ça, même sans le vouloir, même quand il parlait juste de tout et de rien. Elle sentit son visage entier virer au rouge pivoine et baissa les yeux pour essayer de cacher son embarras, mais Calvin l’avait totalement pris au dépourvu. Ça faisait maintenant des mois qu’elle fantasmait sur le jeune serpentard et qu’elle rêvait de se rapprocher de lui. Elle avait un gros béguin mais depuis quelques semaines qu’elle s’était rendue à l’évidence – à savoir, personne ne s’intéresserait avec elle quand Liliane était juste à côté -, elle avait cessé d’espérer un geste ou une attention de sa part.

Et pourtant le voilà. Elle ravala sa salive et se rassit un peu plus normalement sur le banc, faisant semblant de ne l’écouter qu’à moitié, parce qu’elle ne tenait pas à ce qu’il comprenne maintenant à quel point elle considérait ce déjeuner comme le plus beau moment de sa vie. Elle hocha la tête et cacha sa surprise en se rappelant qu’il lui avait demandé son aide. « Non, non, je sais qui tu es. » Répondit-elle comme si elle ne pouvait juste pas s’empêcher d’être honnête. Mais quelle gourde, elle aurait du faire genre elle ne le connaissait, maintenant il allait vraiment voir clair dans son jeu. Elle se reprit le mieux qu’elle pu et se força à afficher un air un peu plus neutre. « On a quelques cours ensemble à vrai dire donc bon. Enfin je suis Eleanor McBender, mais tu peux m’appeler Lea je suppose. Tout le monde m’appelle comme ça. »

Elle lança un petit sourire en coin au jeune homme avant de se tourner à nouveau vers la table et de boire une gorgée de jus de citrouille. Bizarrement elle avait toujours l’impression que sa gorge était inexorablement sèche. Elle remit ses papiers en place sur la table, s’éclaircit rapidement la gorge et fit semblant de recommencer à lire ses parchemins, même si elle lisait en fait la même ligne depuis tout à l’heure. Toute son attention était concentrée sur sa conversation avec Calvin. Elle releva rapidement les yeux vers lui et lui lança un petit coup d’œil avant de reporter son regard sur son travail. C’était bien ça, jouer l’indifférence. Avec un peu de chance il ne remarquerait pas que tu rougis jusqu’à la racine des cheveux rien qu’en le regardant. « Tu as dit que tu avais besoin de mon aide. Je veux bien t’aider mais pour quoi exactement ? »

Elle était même certaine de bien vouloir l’aider, il pourrait lui demander n’importe quoi elle le ferait. Après tout, elle voulait tellement lui plaire qu’elle était prête à faire passer ses besoins à elle derrière les siens. Finalement, elle ne résista pas bien longtemps et arrêta de fixer ses feuilles en prenant un air studieux et fixa Calvin. Elle ne pouvait pas s'empêcher d'analyser chacun de ses traits et elle n'attendait désormais plus qu'une chose : de savoir ce qu'il voulait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Calvin P. Walker
Apprenti de Rusard


Messages : 82
Célébrité : Nick Hotawesomecute Jonas
Avatar © : Tonight
Doubles-Comptes : Avery K. Bishop & Felix B. Weaver



Journal de Bord
Age du Personnage : 17 ans
Patronus : Phacochère
Métier : Eleve


MessageSujet: Re: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   Mer 10 Aoû - 22:35


« Calvin ne le remarqua qu'après s'être tut, il avait peut-être été un peu brusque sur ce coup. Il avait parfois des réactions de ce genre, bien trop souvent d'ailleurs. C'était peut-être pour ça qu'il restait seul la plupart du temps, il n'était pas de très bonne compagnie. Toujours à penser à son propre intérêt avant celui des autres. Tout tournait autour de lui. S'installer comme ça à côté de quelqu'un, sans demander au préalable si la place n'était pas destinée à quelqu'un d'autre, adresser la parole à la jeune femme sans la saluer d'abord, tout ça en disant long sur l'éducation du bouclé. Mais c'était normal pour lui. Pourquoi faire devrai t-il faire des efforts ? Il n'attendait rien de personne, c'était donc normal qu'ils n'attendent rien de lui. Immédiatement, Cal' avait demandé de l'aide à la Serpentard, en espérant que cette dernière accepte. Il savait qu'elle était en cours avec elle, sans se rappeler lesquelles mais il avait déjà entendu parlé d'elle. Eleanor, une des amies de Liliane, sûrement la plus intelligente d'ailleurs. Pas besoin d'en savoir plus, il avait trouvé ce qu'il lui fallait. Comme quoi il avait de la ressource, à défaut d'avoir des connaissances. S'il lâchait sa guitare de temps en temps pour ouvrir ses bouquins, peut-être qu'il pourrai finalement finir par atteindre son objectif. C'est à dire déjà avoir ses examens de fin d'étude, mais aussi pouvoir travailler au sein du Ministère de la Magie. Allez savoir, Calvin se voyait bien Ministre de la Magie - mais il était le seul - . Bref, pour la suite de ses plans, il était impératif qu'elle accepte de lui venir en aide. Hors de question alors de se montrer intimidant ou comme il avait l'habitude de se comporter.

Le jeune homme se rappelait alors de la première fois qu'il l'avait vu. Justement la fois où il avait tenté d'engager la conversation avec Liliane, Eleanor était là juste à côté et pourtant il ne voyait que Lily. Mais elle était là, il s'en rendait compte maintenant. Cela devait être frustrant de vivre dans l'ombre de quelqu'un comme ça, mais ce n'était pas Calvin qui allait compatir étant donné qu'il faisait presque parti du fanclub de Liliane. Cette dernière était d'ailleurs là quand le Serpentard avait connu ce qu'il avait appelé "la tempête du siècle" tant il s'était sentit humilié d'être traité comme un moins que rien. Comme s'il n'était pas digne d'elle. Croyez moi, d'être snobé de la sorte, ça fout un coup à l'égo.. surtout lorsqu'il est aussi redimensionnée que celui du musicien. C'était peut-être la raison pour laquelle il revenait sans arrêt à la charge, voulant à tout prix redevenir le tombeur qu'il estimait être. Elle allait forcément craquer un jour ou l'autre non ? C'était peut-être mal la connaître. En attendant, Calvin venait de se présenter à celle qu'il estimait être une de ses meilleures amies. Il les voyait souvent traîner ensemble. Comment faisait-elle pour être amie avec elle ? Peu importe, il n'était pas là pour savoir tout les détails de leur amitié. Il était là pour autre chose.

D'entendre qu'elle savait déjà qui il était, c'était à la fois rassurant parce-que cela voulait dire qu'il n'était pas invisible dans le château, et puis ils étaient quand même dans la même maison et certains cours, c'était normal. Mais c'était aussi inquiétant d'une certaine manière, elle avait certainement entendu des rumeurs à son sujet, peut-être même venant de Liliane. ▬ On a quelques cours ensemble à vrai dire donc bon. Enfin je suis Eleanor McBender, mais tu peux m’appeler Lea je suppose. Tout le monde m’appelle comme ça. Bien entendu qu'il savait son prénom. Comme elle venait de le dire, ils avaient des cours en commun. C'était d'ailleurs comme ça qu'il avait su pour ses notes exceptionnelles. Autrement il n'aurai pas été la voir et lui demander son aide comme ça. Quoiqu'ils ne s'étaient jamais parlé auparavant, donc c'était tout autant étrange venant de sa part. Calvin ayant déjà assez de mal à supporter ses amis, aller voir une quasi-inconnue comme ça, ce n'était pas vraiment dans ses habitudes. Heureusement non ? Mais bon, maintenant que les présentations étaient faites, il n'allait pas laisser tomber. D'autant qu'elle ne semblait pas vouloir qu'il s'en aille. Enfin, elle ne lui avait pas demandé de partir, donc pour lui c'était une raison assez suffisante pour rester. Elle lui avait même sourit, c'était bon signe ça. Sauf que juste après Eleanor lui avait tourné le dos. Juste pour boire, mais bon, elle semblait assez occupée avec toutes cette paperasse. Difficile de savoir s'il était de trop ou non, mais vu qu'il était dans sa lancée. Pendant quelques secondes, hésitant il s'était contenté de faire promener ses doigts sur le bois de la table histoire de passer le temps pendant qu'il cogitait. C'était comme si Eleanor avait déjà oublié que Calvin venait de lui adresser la parole. Elle s'était replongé à corps perdu dans ses feuilles. C'était peut-être ça, le secret de son niveau si exceptionnel.

Un peu plus tard, heureusement, la jeune femme reporta son attention sur lui. ▬ Tu as dit que tu avais besoin de mon aide. Je veux bien t’aider mais pour quoi exactement ? Excellent, Eleanor avait l'air de vouloir l'aider. Le jeune homme plongea son regard dans celui de sa camarade qui avait fait de même. Elle semblait bien différente de son amie, elle avait l'air comment dire... plus sérieuse, plus gentille même. Moins comme Liliane. C'était peut-être la toute première fois qu'il faisait l'amalgame avec l'autre Serpentarde. Au moins, elle, semblait décidé à ne pas l'ignorer. Même si au début il avait eu légèrement peur qu'elle ne l'envoie balader, comme elles l'avaient fait dans le passé. ▬ C'est mes notes... Il détacha son regard de Lea quelques secondes pour sortir de son sac, son dernier devoir de métamorphose. Cal' posa alors son devoir sur la table, et poussa à nouveau un soupir rien qu'à la vue de la note qu'il avait obtenu. Une catastrophe. Le jeune homme attendit que la brune jette un coup d'oeil à son devoir, avant de finalement continuer. ▬ Les examens de fin d'année approche. J'ai besoin d'aide, de ton aide. Il s'adressait à c'était elle et personne d'autre qu'il voulait comme tutrice. C'était d'ailleurs le cas. Déjà parce-que rare étaient les gens qui pouvait se vanter d'arriver à avoir des résultats comme les siens, surtout chez les Serpentards. Et puis parce-qu'il avait besoin d'aide... pour autre chose. Mais devait-il le préciser ? Non, mieux valait qu'il garde ça pour lui pour le moment. Si elle acceptait, libre à lui de lui en parler plus tard. Tout dépendait de la suite des événement, de sa réponse. Mais bon, elle semblait avoir envie d'accepter, vu comment elle s'était de suite intéressé à la raison pour laquelle il avait demandé son aide. ▬ Alors, qu'en dis-tu ? Tu voudrais bien me donner des cours ? avait-il finalement fini par lâcher avant de continuer à la fixer. C'était tellement étrange de voir Calvin aussi motivé à progresser, même lui n'en croyait pas ses oreilles. Si seulement il faisait ça pour de vrai raison et non pour.. une fille. Encore et toujours.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Eleanor A. McBender
Apprenti de Rusard


Messages : 87
Age : 26
Célébrité : Troian Bellisario
Avatar © : Cain.
Doubles-Comptes : //




MessageSujet: Re: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   Mer 10 Aoû - 22:36

Eleanor n’arrivait pas à se rendre encore tout à fait compte de ce qu’il venait juste de se passer. Calvin. Le mec de Serpentard. CALVIN. Il était venu s’asseoir à côté d’elle et maintenant il la suppliait de l’aider – bon ok, il n’avait peut-être pas exactement utilisé le terme de supplier, mais Eleanor avait bien le droit de profiter un peu de ce moment d’attention inattendue non ? Non définitivement c’était trop beau pour être vrai, mais pour l’instant, Eleanor préférait juste profiter et ne pas essayer de détruire ce beau petit nuage qu’elle s’était construite en plusieurs mois et sur lequel Calvin venait juste de l’autoriser à se reposer. Elle ne voulait pas gâcher son bonheur tout de suite, elle avait le droit de savourer un peu non ? Pour une fois que quelqu’un faisait un peu attention à elle et pas à Liliane.

Enfin elle n’avait pas pu s’empêcher de demander des détails parce que de un : elle était trop curieuse pour rester avec une question en suspens, et deux : elle allait bien avoir besoin de savoir en quoi elle pouvait aider Calvin si elle voulait lui être d’une quelconque utilité. Elle le détailla du regard des pieds à la tête et se demanda à nouveau à elle-même en quoi elle pourrait lui être utile. Il était parfait, il avait tout ce qu’il voulait, il n’avait besoin de rien ni personne. Enfin c’était Calvin ! C’était lui le mec qui ne parlait à personne, la personne sur qui la moitié des filles de l’école bavaient en secret – en partie à cause de son côté mystérieux d’ailleurs – et non seulement il venait la voir, elle – c’était déjà un miracle qu’il vienne voir quelqu’un, mais alors en plus elle – mais en plus c’était parce qu’il avait besoin de quelque chose… Comment Eleanor aurait-elle pu s’empêcher d’être infiniment curieuse ?

Elle en avait totalement oublié son déjeuner en tout cas. Elle s’était à présent complètement tournée vers Calvin, en attente de sa réponse. Elle sentit ses joues rosirent à nouveau légèrement quand le jeune homme la fixa dans les yeux à son tour sans ciller. Il était d’un charme… Elle devait véritablement se retenir de ne pas piquer un fard ou de ne pas s’étaler par terre après s’être évanouie. Elle avait vraiment le béguin pour le jeune brun aux cheveux bouclés, mais elle n’y pouvait rien, c’était la seule personne, la seule chose au monde même qui aurait pu la détourner de ses études et qui avaient légèrement fait chuter ses notes pendant une petite semaine il y a deux mois. Bien sur personne n’avait remarqué, même pas les professeurs, et elle s’était remotivé toute seule pour revenir au meilleur niveau.

Eleanor revint à la réalité quand Calvin reprit la parole. Ses notes ? Eleanor avait déjà remarqué qu’il ne semblait pas particulièrement studieux, mais bon, ça ne pouvait pas être si catastrophique que ça, si ? Elle ne pouvait en tout cas pas s’empêcher d’être un petit peu déçue que le jeune homme ne soit venue la voir que pour ça. Elle ne savait pas à quoi elle s’était attendue – probablement à une déclaration d’amour enflammée – mais elle ne s’était, visiblement, pas attendue à ça. Enfin au moins, il avait besoin d’elle pour quelque chose non ? Et là, elle était certaine de pouvoir l’aider. Les études, c’était son domaine de prédilection.

La jeune femme rougit légèrement quand Calvin accentua le fait qu’il ait besoin de son aide en particulier. Il était venu la voir elle, c’était assez flatteur au fond, et encore une fois, elle décida d’accepter le compliment et de ne pas se poser trop de questions pour l’instant. Elle baissa les yeux sur le devoir de Calvin et écarquilla littéralement les yeux. Elle ne put s’empêcher de laisser échapper : « Je ne savais même pas qu’on avait le droit de donner des notes comme ça. » Elle grimaça en lisant les commentaires que le professeur de métamorphose avait laissé sur la copie et releva les yeux sur Calvin. « Effectivement, je crois que tu vas avoir besoin de mon aide. » Elle avait dit ça en souriant, ce n’était pas pour le descendre ni même pour le prendre pour un crétin total, non, c’était plus une petite blague qu’autre chose.

Quand Calvin lui posa finalement la dernière question, la jeune Serpentard du se forcer pour ne pas répondre un grand ‘OUI’ tout de suite en lui lançant un sourire des plus larges. Elle avait attendu une opportunité comme ça pendant des mois maintenant, et elle voulait en profiter un peu. Elle savait qu’elle prenait des risques, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher, en partie parce que, maintenant que le petit moment d’euphorie était passé, elle avait des petites questions sur le pourquoi du comment. Elle voulait s’assurer qu’elle avait quand même bien au moins une raison de se réjouir de tout ça en sachant exactement pourquoi Calvin était venu la chercher elle. Elle et pas une autre. Elle fit donc semblant d’hésiter et tourna la tête dans tous les sens, comme si elle était entrain d’essayer de s’échauffer le cou. Finalement elle reposa ses yeux malicieux et qui brillaient constamment d’une subtile lueur d’intelligence sur le jeune homme assis à côté d’elle.

« Je veux bien te donner des cours, franchement, je pense que j’ai le temps pour le faire. » Elle laissa une petite pause et perdit légèrement – et très volontairement – son sourire. « Mais… Mais je ne comprends pas pourquoi tu n’as pas simplement demandé à un de tes amis. » Au même moment les fameux amis de Calvin entrèrent dans la Grande Salle et pendant que l’un manquait de marcher sur son lacet et de se ramasser devant tout le monde, l’autre se rendit compte que son sac à dos était ouvert et en essayant de le refermer, fit tomber toutes ses affaires scolaires sur le sol de la Grande Salle. Eleanor haussa un sourcil inquisiteur et finit par reporter son attention sur le jeune brun aux magnifiques cheveux bouclés qui était venu lui demander son aide.

« Bon, ok, pour eux je peux comprendre. Mais quand même pourquoi moi ? Je ne cherche pas à ce que tu me lèches les bottes, mais on ne s’est jamais adressé la parole, alors pourquoi moi ? » Elle savait qu’elle était probablement entrain de pousser sa chance, mais elle savait aussi que si le jeune homme n’était pas venu la voir elle pour les bonnes raisons, elle préférait le savoir tout de suite, lui dire non maintenant, plutôt que de s’en rendre compte dans trois semaines, quand elle aurait vraiment eut le temps de se monter la tête et de se faire des illusions. Si ses questions le saoulaient, tant pis, c’était un risque qu’elle se sentait obligée de prendre. Question de self-protection, disons. « Tu aurais pu demander à Liliane, elle a des notes… » Eleanor sembla hésiter sur le terme approprié et finit par se décider : « décentes. J’aurais pensé que si tu avais du demander l’aide d’une fille ici, ça aurait été la sienne, comme pour le reste. »

Elle savait très bien qu’elle sous-entendait plus généralement que Liliane était le premier choix de tout le monde et en tout. Elle, s’était la solution de secours, et encore, quand Betty n’était pas disponible non plus. Au fond, elle cherchait juste à se rassurer, et elle savait déjà quelle réponse elle voulait entendre, mais c’était important pour elle de savoir – ou en tout cas de penser – que, pour une fois, c’était pour elle, que quelque chose à Poudlard allait se dérouler avec pour protagoniste elle, et non pas Liliane ou Betty. Surtout si cet évènement en question avait pour second protagoniste Calvin, après le fait de devoir lui donner des cours, elle s’en fichait, c’était une opportunité comme une autre pour passer du temps avec lui, et honnêtement, passer du statut de ‘une fille de ma maison’ à ‘ma tutrice en métamorphose’, c’était déjà un pas de géant pour Eleanor. Déjà il la connaitrait et reconnaitrait son existence.

Le plus triste dans tout ça, c’était qu’elle était sincèrement excitée à l’idée d’une marque d’attention aussi simple comme ça venant du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Calvin P. Walker
Apprenti de Rusard


Messages : 82
Célébrité : Nick Hotawesomecute Jonas
Avatar © : Tonight
Doubles-Comptes : Avery K. Bishop & Felix B. Weaver



Journal de Bord
Age du Personnage : 17 ans
Patronus : Phacochère
Métier : Eleve


MessageSujet: Re: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   Mer 10 Aoû - 22:37


« Rien qu'à la vue du devoir qu'il venait tout juste de sortir de son sac et qu'il tenait entre ses mains, le Serpentard se doutait qu'avec une telle copie ce ne serai pas très compliqué de convaincre la jeune femme de l'aider. Elle semblait avoir un bon fond, contrairement à son amie. Calvin avait cette particularité d'arriver à cerner les gens en peu de temps. Quelques cours en communs, c'était suffisant pour lui. C'était peut-être pour cela qu'il était allée la voir elle, et non Betty ou qui que ce soit d'autre. Il ne lui avait jamais à proprement parler adressé la parole, et pourtant il connaissait quelques renseignements à son sujet. Comme son nom, son prénom, sa maison, les informations de bases quoi. Mais pas seulement. Comme il l'avait dit, c'était de son aide dont il avait besoin et non celle d'une autre. Laissant échapper un léger rire en voyant le visage grimacé d'Eleanor, le musicien s'empara finalement du parchemin qu'il rangea aussitôt dans son sac. Hors de question que quelqu'un d'autre tombe dessus. Le jeune homme aux cheveux bouclés était passé maître dans l'art de l'auto-dérision à force de se rabaisser plus bas que terre sans l'aide de personne, mais il avait encore du mal avec l'avis des autres. Il avait beau faire comme s'il s'en fichait, comme si seul son propre avis avait de l'importance. C'était faux. Simplement qu'il n'aimait pas montrer que finalement, ce que l'on pensait de lui comptait plus qu'il n'y paraissait. Il ne lui restait plus qu'à le laisser brûler le fameux devoir de métamorphose ce soir dans la cheminée de la salle commune des verts et argents, avec l'ensemble de ses copies bâclées. Si on pouvait appeler ça comme ça. Au final, c'était un paquet de parchemins qui avaient finalement fini par redevenir poussière.

Finalement, le vert et argent se fit plus insistant. Il avait pris cet air presque suppliant qu'il faisait souvent lorsqu'il voulait obtenir quelque chose de quelqu'un. Allez savoir, cette mimique avait un effet plus marqué sur les filles de Poudlard. En réalité, il ne la faisait que lorsqu'il était en présence de l'une d'elles. Il n'en pouvait plus d'attendre, même si ça ne faisait pas si longtemps que ça. Léa semblait s'amuser de son impatience, faisait mine d'hésiter, d'y réfléchir.. Comme quoi elle n'avait pas été envoyé à Serpentard pour rien. Elle était intelligente, et malicieuse en plus de ça, deux qualités importantes d'après Calvin. Lorsque la jeune femme posa à nouveau ses yeux sur le Serpentard, Calvin su à cet instant que c'était gagné. Elle allait accepté, elle avait accepté. ▬ Sérieusement ? C'est très gentil de ta part Léa, j'en connaît beaucoup qui aurai refusé.. La plupart des Serdaigle, des Gryffondor, des Poufsouffle et peut-être même les Serpentards. Calvin était loin d'être l'élève le plus populaire de Poudlard. Il n'était gentil avec personne, sauf quand il avait besoin de quelque chose, un peu comme maintenant. Quand il disait que beaucoup aurai refusé, peut-être avait-il voulu dire qu'il n'y avait qu'elle pour accepter une telle proposition. Il avait joué la surprise, alors qu'il savait très bien qu'elle finirai par accepter. On ne peut rien lui refuser. Mais elle était méfiante, normal après tout quand il s'agissait de Calvin. Ce n'était pas un de ces Poufsouffle à qui on pouvait faire confiance les yeux fermés. Il allait sûrement devoir faire ses preuves. Son sourire avait disparu, Cal' le remarqua aussitôt. Il adorait analyser chaque trait, chaque expression sur le visage d'une personne. Cela lui permettait de mieux la connaître de l'intérieur selon lui, peut-être pour cela qu'il gardait sans arrêt cet air désintéressé par tout ce qui l'entourai, qu'il ne souriait jamais et qu'il regardait chaque personne de la même manière. Mais pourquoi ce brusque changement d'expression ? Avait-il encore une fois fait quelque chose de mal ? Je dis encore une fois, car le brun avait ce don si particulier de tout foutre en l'air à un moment ou à un autre.

▬ Mais… Mais je ne comprends pas pourquoi tu n’as pas simplement demandé à un de tes amis. Qui avait dit un jour que le Serpentard avait des amis ? Oui bon, il en avait. Deux, peut-être trois au grand maximum. Le reste ? Des personnes auxquels il n'accordait aucun intérêt, des idiots de sa maison avec lesquels il traînait des fois, ça faisait passer le temps. C'est d'ailleurs quelques uns d'entre eux qui venaient de faire leur entrée dans la grande salle. La scène était d'un pathétique je vous jure. Calvin avait presque honte devant Eleanor. Il valait mieux qu'eux, du moins il l'espérait. ▬ Je ne pense pas qu'ils soient en mesure de me venir en aide, pour être honnête, c'est plutôt moi qui devrai leur donner des cours.. lâcha t-il, non sans un léger rire. Ils avaient vraiment choisit le bon moment pour débarquer ici. Le spectacle était désolant, tellement que Calvin préféra ne plus leur faire face préférant se concentrer sur celle qui occupait à présent toute son attention.

▬ Bon, ok, pour eux je peux comprendre. Mais quand même pourquoi moi ? Je ne cherche pas à ce que tu me lèches les bottes, mais on ne s’est jamais adressé la parole, alors pourquoi moi ? Elle se méfiait, elle avait raison. ▬Tu aurais pu demander à Liliane, elle a des notes… décentes. J’aurais pensé que si tu avais du demander l’aide d’une fille ici, ça aurait été la sienne, comme pour le reste. Le fait qu'elle pèse ses mots de la sorte en parlant de Lily, ça en disait long sur leur relation aux deux filles. Non vous ne trouvez pas ? Calvin si en tout cas. Mais avait-elle pensé une seule seconde que ce n'était pas du tout le genre de la fameuse Liliane de donner des cours particuliers ? Non, il n'allait pas faire comme si Eleanor s'était trouvé être le second choix, il savait que s'il agissait de la sorte il pourrai dire adieu à ses cours, et à son fameux plan. ▬ Liliane est loin d'avoir les mêmes résultats que toi, et puis on sait tout les deux qu'aider les gens n'est pas sa principale priorité.. Cal' avait dit ça comme s'il la connaissait aussi bien que Lea, alors que c'était totalement faux. Lui, ne connaissait que l'image qu'elle donnait d'elle, ou l'image qu'on lui prêtait. Était-elle comme ça tout le temps ? En réalité, il l'ignorait. Peut-être qu'il avait tort au final. En tout cas, c'était comme si la brune refusait d'être renvoyé au premier plan, se cachant toujours derrière Liliane même lorsque cette dernière n'était pas là. Il était venu la trouver, pourquoi ne pouvait-elle pas penser que c'était pour ses qualités ? Peut-être parce-que c'était faux. Mais ça elle ne devait pas le savoir, elle ne saurai jamais de toute manière. Mentir ou détourner la vérité comme il préférait le dire, n'avait jamais dérangé Calvin. En plus il était bon acteur, s'il prend le ton adéquate il peut vous faire gober presque n'importe quoi. Vous voulez le voir à l'œuvre ? Observez, et écoutez donc. ▬ Eleanor, c'est de ton aide que j'ai besoin. Pas celle d'une autre. Je sais que les gens en ont toujours eu que pour Liliane, mais cette fois-ci ce n'est pas le cas. Il avait prit cet air sérieux et cette voix des plus enjouée pour cette déclaration, ou plutôt ce joli bobard. Allait-elle y croire ? Après tout, elle n'était pas stupide, sinon il ne lui aurai pas demander de l'aide en métamorphose. Tiens, pourquoi ne pas en rajouter un peu ? ▬ Tu vaut bien mieux qu'elle... son regard intense se perdit alors dans le sien, espérant qu'elle serai enfin convaincue et qu'elle renoncerai à douter de lui.


»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Eleanor A. McBender
Apprenti de Rusard


Messages : 87
Age : 26
Célébrité : Troian Bellisario
Avatar © : Cain.
Doubles-Comptes : //




MessageSujet: Re: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   Mer 10 Aoû - 22:38

Eleanor détestait réagir comme ça, et pourtant, avec elle comme avec toutes les autres adolescentes un peu en mal de confiance de Poudlard, c’était toujours la même chose. Toujours le même besoin d’être rassuré, le même besoin de reconnaissance, et Lea était surement encore pire que les autres. Elle savait que c’était elle qui avait choisi d’être amie avec Liliane et Betty, mais même… Elle ne pouvait pas s’empêcher de se cacher derrière les deux jeunes serpentards tout en rêvant que quelqu’un ait la présence d’esprit de voir qu’elle existait elle aussi, au même titre que ses deux meilleures amies, alors qu’elle-même était incapable de se mettre en avant. En gros, elle attendait un miracle. Elle voulait se faire discrète mais qu’on la remarque quand même. C’était typiquement féminin comme réaction et complètement illogique, elle le savait, et ça l’énervait déjà assez comme ça. Mais elle n’y pouvait rien.

Alors forcément, quand Calvin, son Calvin était venue la voir et lui avait demandé de l’aide, elle n’avait pas pu s’empêcher de douter. Elle avait attendu des années que quelqu’un s’intéresse enfin à elle et pas à ses amies, alors maintenant que ça semblait être le cas, elle avait voulu en profiter et être sure que c’était bien ça. C’était comme quand on demandait un avis honnête à quelqu’un, on espère toujours obtenir un compliment, on dit juste ça pour se sentir vraiment flattée en pensant que le compliment est sincère. C’est pas pour autant qu’on veut l’avis sincère de la personne s’il est plutôt négatif. Le pire dans tout ça, c’était qu’Eleanor se comprenait elle-même.

Elle attendait donc la réponse de Calvin avec la plus grande impatience. Elle était déjà entrain de s’imaginer toutes les choses magnifiques qu’il pourrait lui dire parce que pour la première fois de sa vie, quelqu’un s’intéresserait vraiment et sincèrement à elle. elle ne détourna pas les yeux du jeune homme et attendit une réaction, elle espérait ne pas être allée trop loin et ne pas avoir donné envie à Calvin de simplement s’en aller. On avait beau dire que dans ce genre de cas, c’était qu’il ne voulait pas vraiment d’elle et qu’elle ne perdait rien, ce n’était pas pour autant que c’était agréable et ce n’était pas comme ça qu’Eleanor le ressentirait.

Fort heureusement pour elle, ça commença plutôt bien et Lea eut du mal à empêcher un petit sourire timide de venir s’étaler sur son visage quand Calvin prit finalement la parole. Elle lui trouvait toutes les qualités du monde, mais bon, ce n’était que parce qu’elle avait un énorme béguin pour le jeune homme, si elle avait su regarder objectivement, elle se serait probablement méfié, parce qu’il en faisait un peu trop par moment, et parce que si on regardait les statistiques, c’était totalement improbable que quelque chose comme ça lui arrive, à elle. Seulement, voilà, elle avait envie d’y croire, et même si Calvin n’avait pas été le bon acteur qu’il était, elle aurait très certainement plongé de la même façon, parce qu’elle ne voulait pas entendre la vérité, non, elle voulait entendre ce que Calvin était visiblement décidé à lui dire.

Finalement, consciente qu’elle était censée être loyale envers sa meilleure amie, elle détourna légèrement le regard et prit un air légèrement embêté, air qu’elle abandonna bien rapidement. Elle recommença à sourire et se tourna vers Calvin. « Je te l’accorde, Lily n’a jamais été quelqu’un de très… Généreuse. » Eleanor avait de nouveau fait semblant d’hésiter, alors qu’elle pensait ça de sa meilleure amie quasiment depuis leur rencontre et qu’elle était bien contente de pouvoir en parler avec quelqu’un qui semblait être du même avis.

Elle baissa les yeux et se sentit piquer un fard quand Calvin continua. Il ne venait pas de dire ça, ce n’était pas possible. Elle en avait rêvé tellement souvent ces derniers mois qu’elle sentait le besoin de se pincer pour vérifier qu’elle n’était pas totalement entrain d’imaginer la scène qui se déroulait sous ses yeux. Elle avait arrêté de les compter le nombre de fois où elle avait rêvé que quelqu’un lui dirait ça, que Calvin lui dirait ça dans 80% des cas d’ailleurs, et elle n’arrivait pas à croire que tout ça était réellement entrain de se réaliser. Elle releva timidement les yeux vers le jeune homme tout en sachant pertinemment qu’il avait déjà gagné sa bataille de séduction. Il l’avait achevé tout à l’heure et Lea se mit à penser qu’elle n’avait même jamais eu la moindre chance d’avoir la force de refuser. Il aurait pu lui demander simplement et partir, elle aurait été foutue d’accepter, mais après ça, Lea n’était même pas juste capable d’imaginer refuser, même pas juste pour une seconde, même pas juste pour blaguer, même pas pour voir ce que ça ferait.

Elle plongea son regard dans celui de Calvin sans chercher à opposer la moindre résistance. Comment aurait-elle pu ? Elle était désormais entièrement à sa merci, et elle avait littéralement l’impression d’être sur un petit nuage quand le jeune homme continua. Elle eut du mal à s’en remettre, honnêtement. Elle sentait ses joues en feu et elle n’arrivait même plus à bouger. Finalement, quand elle retrouva sa mobilité, elle se contenta de baisser les yeux doucement. Elle n’essaya même pas de cacher à quel point ça lui faisait plaisir et à quel point elle était flattée. Elle savait que Calvin n’était pas aveugle, toute la Grande Salle aurait pu remarquer à quel point elle était désormais sous le charme et elle n’était même pas en état d’en avoir quelque chose à faire. Tout ce qui comptait, c’était ce que le jeune homme venait de dire.

« Merci. » Répondit-elle d’un petit air timide avant de boire une gorgée de jus de citrouille, essayant de récupérer des forces et ses esprits surtout. C’était peut-être un peu trop d’un coup tout ça et elle allait devoir redescendre vite sur Terre si elle ne voulait pas se prendre une sacrée baffe dans la gueule avant la fin de la journée. Elle était une personne rationnelle, terre-à-terre, et elle se devait de reprendre contenance. Elle finit par retrouver quasiment entièrement ses moyens, mais son sourire, elle ne réussit pas à l’effacer. Tant pis, elle ferait avec. « C’est la première fois qu’on me dit ça. » Déclara-t-elle tout en refusant toujours d’affronter le regard de Calvin. Si elle se tournait vers lui maintenant, elle allait s’évanouir, elle en était tout simplement persuadée, et elle n’y tenait pas spécialement.

Elle but une nouvelle gorgée, s’éclaircit doucement la gorge et commença à tripoter ses bouquins encore posés sur la table ainsi que les parchemins où elle avait gribouillé avant l’arrivée de Calvin. Tout ce qu’il s’était passé avant cette arrivée lui semblait à présent à des années lumières. Elle essaya finalement de se raccrocher à ce qu’elle connaissait, à ce qui lui était familier, parce qu’elle ne voulait pas rester là à ne rien dire, comme une idiote. Elle se força à se calmer, à se détendre et à chasser le rouge de ses joues. « Tu aurais besoin de mon aide en quels cours ? En métamorphose au moins j’imagine. » Lança-t-elle en se tournant enfin vers Calvin, un fin sourire moqueur aux lèvres. Elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était une manière comme une autre de reprendre pied et de réussir à se concentrer sur autre chose que la façon étouffante dont les boucles du jeune homme retombaient parfois sur son front.

Elle en venait à se demander comment elle avait un jour réussit à se concentrer en étant dans la même classe que lui pour certains cours. « Je suis prête à t’aider dans toutes les matières où tu auras besoin de moi. Dis-moi juste quand tu es dispo’ et volontaire. » Eleanor s’arrangerait pour l’être aussi. Elle avait déjà promis d’aider d’autres élèves avec les examens qui arrivaient à grands pas, mais elle les enverrait bouler, elle avait plus important à faire désormais.

Son regard fut attiré par la porte d’entrée de la Grande Salle, dans le dos de Calvin et elle ne mit pas longtemps à comprendre que c’était à cause des gestes discrets que faisaient Betty pour attirer son attention. La jeune femme retroussa ses lèvres, comme impressionnée par son amie et leva le pouce en l’air comme pour exprimer son approbation. Eleanor l’ignora mais ça devint un peu plus difficile quand elle se rendit compte que la jeune verte et argent appelait Liliane pour qu’elle vienne voir ça. Pitié qu’elle ne vienne pas ici, pitié qu’elle ne vienne pas ici.. Avec un peu de chance, elle déciderait de lui en parler en cours tout à l’heure. De toute façon la pause déjeuner était bientôt terminée.

(Et voilà le résultat après une petite semaine sans vraiment rper, sorry, j'espère que ça ira anyway euh)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Calvin P. Walker
Apprenti de Rusard


Messages : 82
Célébrité : Nick Hotawesomecute Jonas
Avatar © : Tonight
Doubles-Comptes : Avery K. Bishop & Felix B. Weaver



Journal de Bord
Age du Personnage : 17 ans
Patronus : Phacochère
Métier : Eleve


MessageSujet: Re: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   Mer 10 Aoû - 22:39


« Comme d'habitude, Calvin avait voulu jouer, s'amuser au dépend de quelqu'un d'autre. Si seulement c'était la première fois qu'il faisait ça, mais à force lorsqu'il adressait maintenant la parole aux gens ce n'était pratiquement que pour jouer un rôle afin d'obtenir quelque chose. Cette fois-ci, c'était de précieuses informations sur sa prochaine conquête qui était en jeu. Il avait beau faire comme s'il ne semblait pas du tout intéressé, comme s'il n'aimait pas l'attitude de la très chère meilleure amie de Lea, mais au fond c'était un peu le contraire. D'ailleurs, il semblait avoir plus de point commun qu'il n'y semblait. Ils étaient tout les deux égoïstes après tout. Ce n'était pas ça qu'avait sous-entendu la Serpentard en disant qu'elle n'était pas "très généreuse" ? Il ne valait pas mieux qu'elle en fait, et pourtant il essayait de la convaincre du contraire. Cal' avait beau être d'accord sur le fait qu'elle n'aimait pas aider les autres, il n'avait jamais dis qu'il aurai préféré le contraire. Au fond il ne mentait pas en fait, il tirait juste la situation à son avantage à l'aide de nombreux stratagèmes. Depuis quand est-ce que le jeune homme était devenu aussi calculateur ? Si pendant sa cinquième année il était déjà comme ça, alors imaginez le plus tard, par exemple une fois Poudlard terminé. Cela ne présageait rien de très bon. Oh bien sûr, ça pourrait lui être utile pour graver quelques échelons, mais rien d'autre. Au final, il ne valait peut-être guère mieux que ces idiots de vert et argent qui lui servait d'amis et qui venaient de quitter la salle, il était juste un tout petit peu plus futé qu'eux -et encore cela restait à prouver certaines fois-. Juste que lui, il ne se montrait jamais méchant, ou cruel sauf avec certains première années ou des gryffondors histoire de faire comme le reste du groupe, lui il était plus pour manipuler les gens sans qu'il ne s'en rende vraiment compte. Pire encore, les mettre devant le fait accompli lorsqu'il avait obtenu ce qu'il voulait. Cela lui procurait une sorte d'intense satisfaction, c'était eux qui souffraient, plus lui.

Il n'avait pas prévu ça, de devoir faire semblant de n'être intéressé que par la jeune femme et uniquement par elle. Faire comme s'il n'en avait rien à faire de l'autre Serpentard. Mais au fond, cela ne le dérangeait pas plus que ça de devoir faire semblant. Comme s'il avait finalement prit goût à jouer avec les gens comme ça, les laissant croire des choses et l'instant d'après brisant toutes les idées qu'ils avaient pu se faire en redevenant vraiment lui-même. Quoiqu'il ne savait plus vraiment qui il était. Où était passé ce gamin joyeux, qui n'avait pas une once de mauvaise intentions en lui ? Hum.. peut-être l'avait-il abandonné après l'enterrement de son grand-père, jugeant désormais inutile de s'attacher aux gens. C'était sans problème qu'il avait réussi à la regarder dans les yeux , plongeant alors son regard dans le sien comme si c'était la seule chose qui comptait pour lui à présent, être avec elle. C'était sans broncher, sans fausse note qu'il lui avait dit qu'au fond, il n'y avait qu'elle qui l'intéressait vraiment, que face à elle son amie n'avait aucune chance. Enfin c'était sûrement ce qu'elle devait comprendre par "tu vaut bien mieux qu'elle". Voyez comme il savait jouer avec les mots. Lea, l'avait sûrement compris de cette manière. C'était bien le but. Non, Calvin n'était pas aveugle et semblait avoir compris ce qui se passait dans la tête de la jolie brune. À vrai dire, vous lui auriez dit quelques minutes auparavant qu'il avait une touche avec Eleanor, la première de sa classe, il en aurai rigolé tellement cela lui semblait improbable. Mais voilà, il en avait la preuve devant lui. Soit il intimidait mais vu la force de caractère qu'elle semblait avoir, Cal' avait vite chassé cette possibilité. Soit, elle n'était pas insensible à son charme. Apparemment, c'était la première fois que quelqu'un semblait voir en elle autre chose chose que l'ombre de Liliane. Si elle apprenait la vérité, elle serai vite déçue. Calvin s'en voulait presque désormais de lui avoir dit cette phrase. Alors que les remords, c'était loin d'être son truc à lui. Mais il était dans sa lancée, il ne pouvait pas tout abandonner comme ça. Trop tard pour un éventuel retour en arrière, il allait devoir jouer jusqu'au bout. ▬ Tu devrais essayer de te démarquer d'elle, tu sais. Ce n'est jamais très bon de vivre dans l'ombre de quelqu'un.. avait-il rajouté de son air pensif, comme si donner des leçons était bizarrement devenu dans ses habitudes. C'était loin d'être le cas, mais n'avait-il pas raison au fond ?

Oh et puis en quoi ça regardait Calvin ? Jamais il ne s'était préoccupé de quelqu'un à part lui-même depuis qu'il était ici. Et là, étrangement, il donnait des conseils à la jeune femme. D'autant qu'elle ne lui avait rien demandé, c'était plutôt lui qui était venu lui demander de l'aide. D'ailleurs, allait savoir pourquoi, Eleanor se montrait désormais plus motivée que jamais afin de l'aider à remonter ses notes. Eleanor eut même droit à un léger rictus de la part de Calvin à cette constatation. En quelque sorte, il venait de gagner sa confiance. Après il ne restait plus qu'à savoir si le brun allait en être digne. Mais quelque chose me dit que la réponse allait plutôt être négative, vu comment c'était parti, vu les raisons qui l'avait poussé à lui adresser la parole. Cal' ne serai probablement jamais venue lui parler s'il ne l'avait pas vu en compagnie de Liliane ces derniers temps. Il avait alors vite compris que les trois élèves formaient un trio. Mais le jeune homme avait néanmoins pris des risques en allant parler à celle qui semblait être la plus intelligente du lot. Après tout, il aurai pu aller sympathiser avec la dernière dont il ne se rappelait même plus le nom. Mais voilà, il ne la connaissait pas tellement, et des trois, Lea semblait être aussi la plus gentille. Elle n'avait pas réellement le même air que les deux autres, comme si à son visage on voyait qu'elle, elle ne s'en foutait pas des autres. Qu'elle n'était pas aussi superficielles, si... comme Liliane. Elle voulait vraiment l'aider, tellement qu'elle lui proposait maintenant son aide pour toutes les matières dont il avait besoin. Savait-elle qu'il n'avait pas le niveau dans la plupart des matières ? Sauf peut-être en sortilège, là étrangement il était plutôt bon. ▬ Hum.. pourquoi pas en potion tiens, j'ai jamais pu réussir une seule potion de toute ma vie, j'ai vraiment besoin d'aide de ce côté là aussi.. De se rabaisser ainsi, mine de rien ça le mettait légèrement mal à l'aise maintenant. Il ne voulait pas que finalement, Lea ait le déclic et se rendre compte qu'au final, Calvin n'était qu'un looser bon à rien. Il préférait encore qu'elle le prenne pour le roi des manipulateurs, des enfoirés, tout sauf pour quelqu'un de stupide quoi. ▬ On commence demain après mon entraînement de Quidditch ça te va ? Ou comment bien faire comprendre qu'il était fier d'avoir été pris dans l'équipe : en le racontant à tout le monde. ▬ Je suis poursuiveur... Ouais, enfin on s'en fout non ?

Calvin n'avait pas compris tout de suite pourquoi soudainement il n'était plus le centre de l'attention de la jeune femme à côté de lui. Limite il avait commencé à se sentir vexé. Mais heureusement, il n'avait eu qu'à se retourner pour comprendre la situation. Son amie était là, c'était donc ça. Vous me croyez si je vous dis que Cal' était tellement concentré sur Lea pendant ces dernières minutes qu'il n'avait même pas fait attention aux gens qui étaient entrés et sortis de la salle ? Pourtant c'était le cas. De toute manière, qu'est-ce qu'il pouvait bien s'en ficher des gens de Poudlard. Le jeune homme n'en était pas sûr, mais les deux jeunes femmes semblaient être en train de communiquer. Un langage codé compréhensible que par les filles probablement, le serpentard avait donc laissé tomber l'idée de comprendre ce qu'elles essayaient de se dire. La seule chose qu'il avait comprit, c'est que son coeur avait loupé un battement en voyant Liliane entrer dans la salle. Alors ça, il ne s'y attendait pas. ▬ Tiens, quand on parle du loup.. avait-il déclaré à voix haute à sa grande surprise. Est-ce qu'elle allait venir les voir ? Cela en avait bien l'air en tout cas.. ▬ Je crois qu'elle te cherche, tu veux que je vous laisse ? Pitié, dis non, dis non, dis non.. C'était le genre d'opportunité qu'il était venu chercher en allant trouver Eleanor. Il fallait qu'il reste, qu'elle lui parle enfin, sans l'envoyer promener comme elle l'avait fait par le passé.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me   

Revenir en haut Aller en bas
 

ELEANOR ◊ You're Gonna Wish You Never Had Met Me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: | RPG | Bienvenue à Poudlard ! :: 
Poudlard - Intérieur
 :: La Grande Salle
-