Bienvenue sur NOX REVENGE
Forum RPG sur Harry Potter


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Oskar et les chocolats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

 Oskar Nabyliev
Tapette à mangemorts


Messages : 307
Célébrité : Raymond Domenech




MessageSujet: Oskar et les chocolats   Mer 17 Aoû - 20:53

Aujourd’hui il faisait très beau sur la campagne anglaise et Oskar se félicitait intérieurement de son idée d’une escapade à Pré-au-Lard, un charmant village qui gagnait à être connu. Son dernier reportage l’avait mené jusqu’à Hawaï et un changement radical de paysage n’était alors pas pour lui déplaire. Ah les belles collines ! Oh les beaux chênes centenaires ! Hmm, les bons jus de citrouille ! Chemin faisant dans les rues du village, Oskar sentit tout à coup une délicieuse odeur. Difficile de déterminer pour le moment, malgré son flaire légendaire, ce dont il s’agissait exactement. L’Ouzbèk réfléchit un moment, puis la lumière se fit dans son esprit :

Ce côté sucré et néanmoins empli de caractère : par tous les dragons, il s’agit de chocolat ! »

Voilà qui poursuivrait agréablement cette journée déjà fort bien engagée ! Oskar l’avait décidé : il lui fallait du chocolat. Tel qu’il le faisait lorsqu’il pistait un dragon, il avançait en suivant son instinct aiguisé de journaliste (et l’odeur délicieuse du chocolat) lorsque ses pas le menèrent devant une ravissante boutique dans laquelle quelques clients affichaient déjà une mine réjouie.

Voilà qui est très prometteur ! Entrons ! » dit-il.

Joignant le geste à la parole, il passa le pas de la porte, bien décidé à faire honneur au fruit du cacaoyer. A l’intérieur de la boutique, il remarqua que cela sentait encore meilleur que dans les rues alentour. Une souriante commerçante se trouvait affairée derrière le comptoir. Lorsque vint son tour, Oskar s’avança d’un pas décidé et déclara :

Chère madame, si je puis me permettre, cette odeur de chocolat, ainsi que vos ravissantes vitrines me mettent autant en joie qu’en appétit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Ven 19 Aoû - 21:58




    Une journée bien chaude commençait pour Maya aujourd’hui. Depuis le décès de sa mère il y a un mois, elle était maintenant seule à tenir les rennes de la chocolaterie. Pas facile pour une si jeune femme me direz-vous ? Et bien, pas vraiment parce qu’il arrivait à sa mère de partir quelques jours pour aller choisir elle-même son cacao et c’était Maya qui faisait tourner la boutique. Maintenant que Rani, sa défunte mère, n’était plus de ce monde, elle n’avait plus le loisir d’aller dans les pays de production et les faisait venir directement.

    Ce matin-là, elle était arrivée à la chocolaterie à 4h du matin, pile au moment où les camerounais arrivaient par portoloin, une chance parce qu’elle n’aimait pas qu’on lui laisse ses colis dans la rue. Et en plus, les marchands avaient pu rentrer les sacs directement dans sa boutique. Après les avoir payé, elle s’était mise au travail jusqu’à 9h : heure d’ouverture de la boutique. Sa dernière œuvre ? Des chocolats au lait fourrés à la rose noire : délicat, et à la fois fort. Elle n’en avait jamais mis sur son comptoir et elle espérait vraiment que ses clients aimeraient.

    En parlant de clients, ceux-ci semblaient s’être donné rendez-vous ce matin parce que quatre étaient rentrés d’un seul coup. Deux d’entre eux la connaissaient déjà et achetèrent la même boîte de chocolat que d’habitude. Elle prit un peu plus de temps pour le troisième qui semblait admirer les citrouilles et chauve-souris en chocolat d’un air émerveillé. Tout en commençant à parler à cette personne, elle sortit d’un coup de baguette les truffes de chocolat noir et blanc du four et, à l’aide d’une autre incantation, les rangea sur un plateau qu’elle laissa dans l’arrière boutique. Cette arrière boutique qui était sa cuisine, son sanctuaire … son terrain de combat en gros !! Et, comme à chaque client qu’elle ne connaissait pas, tourna la vieille assiette de mosaïque sur le comptoir et demanda à son client ce qu’il y voyait. D’abord surprit, le jeune se prêta finalement au jeu et y vit une mer dechainée un soir d’orage. Pensant qu’il avait dit une anêrie, il se mit à rire embarassé mais Maya s’empressa de le rassurer et ajouta en revenant derrière son comptoir pour en sortir un plateau de chocolat à base de fève de cacao nacional : un cacao plus fin que le traditionnel.

    « Goutez ceux-là, je suis sûre que ce sont vos préférés. Il est fin, et pas pâteux légèrement amer, un peu aventureux et rafraichissant aussi. » Comme ce jeune homme qui aime l’aventure sans être une tête brûlée mais trop timide pour oser franchir le pas.

    Et en effet, elle y avait ajouté un soupçon de menthe pour donner cet arrière goût appétissant. Mais pas trop non plus, puisque la fève de cacao qu’elle utilisait deviendrait trop amère. Et une fois de plus, elle avait eu raison son don ne lui avait pas joué de tours. Son jeune client était reparti ravi et lui avait promis de revenir durant l’année scolaire et qu’il aurait surement besoin de ses merveilles pour les ASPICS. Il partit assez rapidement et elle pu s’intéresser au dernier client dans la boutique.

    « Chère madame, si je puis me permettre, cette odeur de chocolat, ainsi que vos ravissantes vitrines me mettent autant en joie qu’en appétit ! »

    Cette remarque la fit sourire et glissa une mèche de cheveux derrière son oreille. Une chose qu’elle faisait très souvent lorsqu’elle recevait un compliment pour ses chocolats.

    « Merci beaucoup. Vous cherchez quelque chose en particulier ? C’est pour vous ou à offrir ?? »

    Autant poser les bonnes questions dès le départ. Elle le fixa l’espace d’une seconde et sentit beaucoup de curiosité chez lui. Et pas seulement par rapport à sa boutique, il devait être très curieux de nature et son regard qui regardait tout autour de lui ne faisait que confirmer ce qu’elle ressentait.

    « Vous voulez vous asseoir et boire un chocolat chaud ? … Si vous avez un peu de temps bien sûr ! » dit-elle avec le même sourire charmeur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Oskar Nabyliev
Tapette à mangemorts


Messages : 307
Célébrité : Raymond Domenech




MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Ven 19 Aoû - 22:40

Oskar ne laissait jamais passer une bonne occasion en matière d’expériences culinaires. Il faut dire aussi que c’était fort aimablement proposé ! Aussi répondit-il aussitôt :

Chère amie c’est avec grand plaisir que je m’attablerai devant une tasse, un mug, une calebasse ou tout autre récipient prestement choisi par vos soins afin de déguster le somptueux breuvage que vous avez la grande amabilité de me proposer. »

Il avait en effet du temps, tout le temps que l’on voulait d’ailleurs puisque son éditeur, un Ouzbèk tout comme lui, venait de prendre livraison de son dernier article (« un dragon peut-il VRAIMMENT se cacher sous votre lit ? Une enquête brûlante ! ») et avait donc du grain à moudre pour les quelques jours à venir. Et puis il fallait savoir prendre le temps d’apprécier les bonnes choses que la vie vous offre, comme le penserait sans doute un dragon repus, se curant les crocs avec le tibia d’un touriste égaré et fraîchement avalé.

Je me demande ce que vous allez me proposer comme nectar chocolaté. Je dois avouer une qu’une certaine impatience me gagne alors qu’arrive le moment d’avoir la réponse à cette question ! » dit Oskar en souriant.

L’Ouzbèk, avec son instinct légendaire et son sens de l’observation aiguisé, avait bien remarqué avec le client précédent que la jeune femme semblait s’y entendre en matière de choix de chocolat. Après tout c’était ni plus ni moins que son métier, diraient quelques esprits chagrins dont Oskar n’étaient pas. Selon le journaliste, il lui semblait plutôt que la chocolatière, en plus d’être une fine observatrice de la comédie humaine avait une sorte de don. Quel fin analyste il était !

Une question me taraude et je vous serais grandement gré si vous pouviez y apporter une réponse», déclara Oskar. « Concernant ces splendides chauve-souris en chocolat : comment sont elles réalisées ? D’authentiques chauve-souris ont-elles posé pour vous pendant que vous sculptiez dans un quelconque énorme bloc de délicieux chocolat, ou bien avez-vous réalisé un moule après avoir observé ces nobles créatures volantes ? »

Tout en discutant, l’Ouzbèk se dirigea vers une petite table que lui indiquait la propriétaire de cette formidable boutique, qui avait, espérait-il un peu de temps devant elle afin de partager chocolats et discussion. Il se posait en effet des tas de question sur les différentes confiseries qu’il voyait autour de lui, comme par exemple ces étranges citrouilles chocolatées, ou ce caïman en chocolat qui claquait furieusement de la mâchoire dans une sorte d’aquarium, à la façon d’une version agressive des chocogrenouilles bien connues du grand publique. Il avait beau avoir fait moult voyages, il n’en avait jamais vu de tels. C’est avec ce genre de pensées en tête qu’il prit donc place à la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Dim 21 Aoû - 12:18


    Maya souriait devant l’enthousiasme de son client. Certains étaient juste émerveillés par ce qu’ils voyaient et ne disaient rien et d’autres, comme Oskar, posaient des tas de questions en même temps sans lui laisser le temps de répondre.
    La jeune femme le laissa s’asseoir et partit remplir un mug de chocolat chaud auquel elle rajouta une pincée de cannelle qu’elle mélangea et y rajouta de la chantilly. Elle y rajouta une cuillère et déposa le tout sur une petite assiette qu’elle apporta à son client :

    « Goutez c’est cadeau. Vous m’en direz des nouvelles. »

    La cannelle, lui disait sa mère, avait l’étrange propriété d’apaiser les personnes, même celles ne croyant pas à la magie.

    « C’est du chocolat chaud fait maison avec de la cannelle et de la chantilly … faite par moi-même aussi, cela va s’en dire ! »

    En l’occurrence, Oskar croyait en la magie mais si elle pouvait canaliser tout cet engouement, elle pourrait peut-être deviner son chocolat préféré. Toujours est-il qu’il avait encore des questions qui le taraudaient et c’est avec un petit sourire qu’elle l’encouragea à poursuivre.
    « Concernant ces splendides chauve-souris en chocolat : comment sont elles réalisées ? D’authentiques chauve-souris ont-elles posé pour vous pendant que vous sculptiez dans un quelconque énorme bloc de délicieux chocolat, ou bien avez-vous réalisé un moule après avoir observé ces nobles créatures volantes ? »
    Alors ça c’était une question intéressante ! Maya n’avait pas l’habitude de dévoiler ses petits secrets … Et puis là, ce n’était pas un secret d’état n’est-ce pas ?

    « Non, c’est un moule que j’ai fait il y a quelques années, quand j’étais à Poudlard. Je ne sais pas si vous êtes de la région mais il y a 10 ans, il y a eu une forte tempête pour noêl et, comme je ne voulais pas jouer dehors avec le froid qu’il faisait, je me suis amusée à faire des moules : celui de la chauve souris, le caïman aussi, un couple de perroquets, des inséparables et même un cygne … mais ceux-là je ne les ressors que pour la saint-valentin ou pour des demandes très spéciales ! »

    Il fallait garder un peu de mystère dans tout ça et elle n’aimait pas parler de sa mère. Son souvenir était encore trop douloureux pour elle. Il n’y avait que quelques familles qui connaissaient le sort pour animer les confiseries. Maya avait apprit à faire des moules quand elle habitait à Cancùn. Elle possédait encore le tout premier qu’elle avait fabriqué : une citrouille. Elle ne l’utilisait plus maintenant le jugeant trop petit et difforme. Elle attacha sa longue chevelure en une tresse et mit sa vieille assiette en mosaïque devant Oskar. Elle observa son hôte quelques instants puis la fit tourner.

    « Dites la première chose qui vous vient à l’esprit, ce que vous voyez dans cette assiette. » demanda-t-elle. « Je vous assure ce n’est pas un piège, et il n’y a pas de mauvaises réponses. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Oskar Nabyliev
Tapette à mangemorts


Messages : 307
Célébrité : Raymond Domenech




MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Dim 21 Aoû - 21:07

Oskar buvait aussi bien le délicieux chocolat chaud à la cannelle et sa chantilly faite maison que les paroles de la chocolatière. Ainsi il existait même des cygnes en chocolat ! Voilà qui était tout à fait fascinant ! L’histoire des moules en forme de chauve-souris était également peu ordinaire. Dire que l’on devait à une tempête de pouvoir admirer cette œuvre tant artistique que culinaire… La sympathique marchande lui présenta une assiette en mosaïque qui semblait assez ancienne. Elle lui demanda alors de lui dire ce qu’il y voyait. Trouvant l’idée aussi originale que potentiellement instructive, il regarda attentivement les petits carrés de mosaïque.

Hmmm ! Je vois… » murmura-t-il.

C’était un fait, il n’y avait selon lui, et même objectivement, qu’une seule et unique chose à voir dans cette assiette multicolore. Le dessin était bien net et précis et ne laissait aucune place, ou si peu, à l’interprétation ou à la fantaisie. La chocolatière ne pouvait ignorer ce fait. Le test devait donc porter sur le sens de l’observation et de l’analyse, même si il était assez simple, car l’imagination n’avait rien à faire dans l’affaire tellement la réponse était évidente et s’imposait d’elle-même. Oskar prit donc une inspiration et affirma avec assurance :

Chère madame, comme tout un chacun je le pense, je ne saurais voir autre chose dans cette assiette que ce qui y est représenté avec précision, à savoir un chat momifié qui déguste avec appétit un melon de Cavaillon ! »

La chocolatière n’avait pas l’air plus bouleversée que cela par cette réponse, ce qui prouvait bel et bien que c’était là la seule et unique bonne réponse. Il avait la certitude cependant que cela avait un intérêt pour la jeune femme au moment pour elle de trouver quel chocolat convenait le mieux à ses clients. C’était sans doute un moyen de les observer attentivement pendant qu’ils se concentraient sur l’assiette. Oui, ce devait être ça ! Ah, quel fine analyse encore une fois …

En tant que grand stratège, je sais si bien reconnaître une fine manœuvre stratégique lorsque j’en vois une » se dit-il en lui-même.

Bientôt le suspense allait prendre fin en ce qui concernait le choix du chocolat idéal pour Oskar. Même le caïman en chocolat semblait attendre avec impatience ce choix, car il avait cessé son remue-ménage pour quelques instants et semblait à présent fixer les deux sorciers assis autour de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Sam 3 Sep - 20:51

    Maya entendait beaucoup de choses farfelues, vraiment beaucoup. Oskar était un personne assez particulier c’est pourquoi , elle ne fut qu’à moitié surprise quand il lui dit qu’il voyait un chat momifié qui déguste avec appétit un melon de Cavaillon. Farfelu, gourmand, mais tout de même mature. Elle ne se rappelait pas avoir vu un seul client dans le genre d’Oskar ceci-dit, mais elle garda un air neutre. Elle n’avait pas à juger car, après tout, c’était elle qui demandait ce qu’il voyait dans l’assiette.

    « Et bien, voilà une réponse très intéressante ! » dit-elle avec un petit sourire amusé.

    Elle leva les yeux vers le caïman en chocolat qui avait arrêté de sauter partout et lui fit un petit clin d’œil. Maya revint vers le comptoir et prit des confiseries de la vitrine. Ces chocolats étaient en forme de lézards. Ils étaient fait de chocolat noir amer ; elle y avait aussi rajouté du piment d’Espelette qu’elle avait laissé séché il y a bien longtemps.

    Maya revint vers son nouveau client et tendit un chocolat à son client :

    « Goûtez ces chocolats, je suis sûre que ce sont vos préférés ! »

    Elle attendit quelques secondes afin de guetter la réaction de son hôte. Elle était sûre de ne pas s’être trompé dans le choix du chocolat, néanmoins, personne n’était infaillible. Maya le reconnaissait parfaitement.

    « C’est du chocolat noir amer avec de la poudre de piment d’Espelette, du pays Basque en France. »

    Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille et attendit le verdict. Dire qu’elle était impatiente était un doux euphémisme mais elle abandonna Oskar durant quelques minutes pour servir un client qui venait d’entrer. Elle connaissait déjà le jeune adolescent qui venait de passer le pas de la porte. Elle savait déjà ce qu’elle allait lui vendre. La veille, il était venu avec sa petite amie et Maya avait deviné le chocolat que l’adolescente préférait. Elle constitua un joli paquet cadeau de chocolats au lait fourrés à l’amande. L’adolescent paya les chocolats et partit en courant, pour, sois disant, finir ses valises. Maya le regarda partir avec un petit sourire. Puis, elle reporta son attention sur son client et revint vers lui. Elle lui sourit et vint se rassoir en face de lui.

    « Alors ? »


HJ: Scuse du retard affraid


Dernière édition par Maya Akanksha le Ven 7 Oct - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Oskar Nabyliev
Tapette à mangemorts


Messages : 307
Célébrité : Raymond Domenech




MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Dim 4 Sep - 18:23

Un chocolat de forme reptilienne, un mariage original de cacao et de piment, mais ce chocolat avait tout ce qu’il fallait pour plaire à Oskar ! Il croqua dedans avec un bel appétit tandis que la chocolatière allait vendre quelques confiseries à un adolescent de passage, qui repartit avec une mine réjouie. C’était à la fois sucré et épicé : en effet on pouvait bien dire que l’on tenait là le chocolat préféré du journaliste ! Cela lui rappelait ses voyages agrémentés de quelques mémorables moments passé à observer des dragons. Qui aurait cru que sa vision d’un simple chat momifié dégustant un melon de Cavaillon aurait pu amener l’Ouzbèk à un si grand moment de gastronomie ? Voilà un chocolat proprement extraordinaire !

C’est un délice ! Voici un chocolat excellent ! » dit Oskar à la sympathique commerçante, qui revenait s’enquérir du succès de son choix de chocolat. « Je suis ravi ! »

La chocolatière avait l’air satisfaite, mais pas surprise du tout.

Vous pensez que ce serait possible que j’en emmène une pleine boîte en sortant d’ici ? Une GRANDE boîte ! » demanda Oskar. « C’est que, voyez-vous, je voyage très souvent, alors j’aimerai avoir un stock de provisions ! »

Son enthousiasme faisait plaisir à voir. Lui aussi fit un clin d’œil au caïman en chocolat dans la vitrine. Cela lui donna une idée de question forte utile à poser à la commerçante.

Pensez-vous que vous pourriez deviner quel chocolat serait le préféré d’un dragon ? » se lança-t-il. « La question peut paraître surprenante mais il se trouve que cela peut être bien utile d’avoir un aliment capable de détourner l’attention d’un gros reptile ailé lorsque l’on est quelqu’un dans ma situation ! »

Et cela était vrai ! Une fois, à Hawaï, une noix de coco centenaire, un met particulièrement prisé d’un dragon local, lui avait sauvé la mise. Il se demandait quel genre de chocolat pouvait apaiser un dragon ou du moins le contenter. Que diable verrait un de ces sauriens géants en regardant dans l’assiette en mosaïque de la boutique de chocolats ? Cependant, il s’agissait là d’un sacré défi, même pour une personne ayant un don comme la chocolatière.

Je ne vous met point sous pression chère amie. » ajouta donc l’Ouzbèk. « Quoi qu’il en soit, il y a une nouvelle question que je peux vous poser : que conseilleriez-vous comme dessert chocolaté pour le grand dîner annuel de charité organisé par la rédaction de mon magazine en faveur des sorciers victimes d’accidents de transplanage ? »


HJ: Y a pas de soucis! nanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Sam 8 Oct - 18:52

    Oskar paraissait pleinement satisfait du choix de Maya et celle-ci crut même percevoir un certain apaisement dans sa gestuelle. D’ailleurs, la belle brune ne se trompait pas puisque, quelques secondes plus tard, l’Ouzbek lui confiait être ravi et pour le lui prouver il lui demandait s’il était possible qu’il puisse avoir une grande boite de ces chocolats afin d’avoir des provisions durant ses voyages. Surprise, Maya remit une mèche de cheveux derrière son oreille et partit à l’arrière de sa boutique pour vérifier si elle avait encore du piment. La belle brune revint vers son client et lui dit :

    « Et bien, c'est-à-dire que … je ne pense en avoir assez fait pour vous faire une grosse boîte mais si vous pouvez patienter jusqu’à demain, je les ferais livrer chez vous ou à votre hôtel … Ou sinon passez à la boutique demain matin. Je vous les mettrais dans une belle boîte et ils seront ensorcelés. »

    Maya ne pouvait pas se permettre d’ensorceler tous les chocolats dans la boutique, parce que, sinon tout serait en désordre. Les oiseaux comme le caïman ou encore les perroquets lui donnaient du fil à retordre, alors elle n’osait pas imaginer avec des lézards qui pourraient toujours s’échapper du comptoir !!
    Il fit un clin d’œil au caïman qui se mit à tournoyer tout autour d’elle, joyeux qu’on s’occupe enfin de lui en quelque sorte.

    « Et quel est votre travail pour voyager autant ? Auror ? »

    Car, après tout, s’il était bien gradé, ses chefs pourraient l’envoyer loin, pour traquer les mangemorts. Mais intérieurement, Maya doutait de cette option. Cet homme n’avait pas vraiment la carrure d’un homme de la justice, elle le trouvait beaucoup trop jovial et puis, un auror ne viendrait pas acheter des chocolats pour partir en mission non ??

    « Pensez-vous que vous pourriez deviner quel chocolat serait le préféré d’un dragon ? » se lança-t-il. « La question peut paraître surprenante mais il se trouve que cela peut être bien utile d’avoir un aliment capable de détourner l’attention d’un gros reptile ailé lorsque l’on est quelqu’un dans ma situation ! »

    En effet, cet homme ne pouvait, vraisemblablement pas, être un auror ! Evidemment que la question était surprenante mais cet homme était un original, elle l’avait compris dès qu’il lui avait dit qu’il voyait un chat momifié dégustant un melon de Cavaillon dans son assiette.

    « Je ne sais pas si les dragons aiment les chocolats ! Vous n’avez jamais essayé les … cacahuètes ou la pâte d’amande ? Il faudrait que je fasse des recherches … je dois vous avuer que je n’ai jamais été confronté à un dragon » dit-elle avec un petit rire nerveux. Et à vrai dire, elle ne s’en portait pas plus mal et ne souhaitait, pour rien au monde, se retrouver avec ses petites bêtes en face de lui. « Par contre, je peux vous conseiller pour un dîner de charité. Un gâteau aux trois chocolats – chocolat blanc, au lait et noir – qui passe très bien avec du cidre ou du champagne, pour ceux qui boivent de l’alcool. C’est frais, légèrement mousseux, pas du tout bourratif, parfait pour digérer. »



HJ : Je me déteste :boulet : ça me donne trop faim de parler chocolat xDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Oskar Nabyliev
Tapette à mangemorts


Messages : 307
Célébrité : Raymond Domenech




MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   Dim 16 Oct - 14:22

Le grand repas de charité de « Passion dragons » était un évènement mondain très couru. On y avait vu le célèbre Harry Potter une fois. On y avait entendu jouer les Bizar Sisters à plusieurs occasions. L’équipe du Pays de Galles victorieuse de la coupe d’Europe de Quidditch y avait même fait une apparition l’an dernier. Si l’on voulait que les gens contribuent généreusement aux bonnes œuvres du magazine en faveur des sorciers victimes d’accidents de transplanage, il n’y avait pas de secret : il fallait leur servir un bon repas afin de les détendre eux, les cordons de leurs bourses, et les ouvertures de leurs portefeuilles. Le gâteau aux trois chocolats semblait bien pouvoir trouver une place de choix à la table des invités. Si on avait annoncé à Oskar qu’il pourrait peaufiner ce menu de gala aujourd’hui il n’y aurait pas cru. La vie est pleine de surprises !

Je pense que sur vos sages recommandations, je vais passer commande pour une demi-douzaine de ces gâteaux aux trois chocolats, dont vous venez de me dire le plus grand bien, chère amie » dit l’Ouzbèk.

Concernant les dragons, il était vrai que trouver un chocolat adapté à leurs goût ne devait pas être simple, même pour une professionnelle aguerries telle que semblait l’être son interlocutrice. La jeune commerçante n’avait jamais été confrontée à un dragon, ce qui était plutôt normal à bien y réfléchir. Les reptiles légendaires faisaient quasiment partie du quotidien d’Oskar et parfois, il devait bien le confesser, il oubliait quelque peu que pour le reste de ses concitoyens, leur rencontre restait un événement rarissime et que d’ailleurs fort peu d’entre eux en revenaient pour se vanter.

La pâte d’amande, dites-vous ? C’est peut-être une chose à tenter en effet, car ces aimables sauriens semblent apprécier toutes sortes de dérivés de fruits secs. Tenez, il me revient en mémoire que certains dragons africains adorent tout particulièrement les baies de caféier ! Si un dragon venait à passer dans le ciel de Pré-au-Lard, nous pourrions faire un petit test ! Malheureusement, il me semble avoir lu quelque part que la dernière apparition d’un dragon dans cette région date de la fin des années 1960, alors la probabilité a l’air plutôt faible que cela se produise ! » dit le journaliste.

Il se remémora alors la question de la chocolatière au sujet de son métier. Elle avait émit la suggestion qu’il pouvait être auror !

A propos, chère madame, sachez que je ne suis point un auror ! Ce métier est bien trop dangereux ! Pour ma part je me contente d’approcher, de photographier et de décrire dans mes articles les dragons du monde entier ! » Annonça Oskar.

Une idée lui vint alors à l’esprit : peut-être que la commerçante si aimable avec lui pouvait se voir offrir une chance unique à la fois de voir un vrai dragon, et de constater par elle-même si sa théorie au sujet des pâtes d’amande et des cacahouètes s’avérait exacte.

Chère amie, si vous avez le goût de l’aventure et de l’imprévu, voici ce que je vous propose : on m’a signalé la présence dans un coin de campagne écossaise d’un jeune dragon violet à museau court. Il se trouve que je ne suis pas encore allé constater sa présence moi-même. Que diriez-vous de m’accompagner par le biais d’un transplanage bien mené, et équipée d’un bon morceau de pâte d’amande ainsi que d’un sac de cacahouète afin de voir si cela lui plaît ? » demanda le journaliste, emballé par l’idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Oskar et les chocolats   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oskar et les chocolats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: | RPG | Le Monde Magique :: 
Pré-Au-lard
-