Bienvenue sur NOX REVENGE
Forum RPG sur Harry Potter


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Ven 19 Aoû - 15:11

Une fois n'est pas coutume, il se trouvait de nouveau à Pré-Au-Lard. Enfin ça changeait du Chemin toujours. Vous me direz, cela lui arrivait assez souvent n'est-ce pas ? Enfin cette fois, c'était pour une course habituelle qu'il y venait. Un besoin irrésistible de chocolat. Pas qu'il en était accroc au point d'en devenir dépendant comme pour de la drogue, d'autant plus qu'habituellement, le chocolat, on n'en prenait que très peu, mais depuis qu'il avait découvert cette boutique, il s'était pris au jeu de venir, et de goûter ce qu'elle lui proposait. Oui, elle, c'était bien sur la gérante. Maya, c'était juste son prénom, et c'était juste ce qu'il savait en fin de compte, pas qu'il en demanda d'avantage de toute manière. Enfin toujours est-il qu'il se dirigeait actuellement vers sa boutique. Il l'avait découverte il y a déjà quelques temps.

La première fois il avait été pour le moins surpris qu'elle devine au premier coup d'oeil, ou simplement par le fait d'entrer dans sa boutique, quel type de chocolat lui irait le mieux, lequel serait parfait pour lui dans la situation ou il avait débarqué. Bien sur, sur le coup, il n'y avait pas franchement cru au contraire, mais bon, il avait eu tord, il avait suffi de goûter à ce qu'elle lui avait proposé pour le comprendre. Visiblement elle avait un don, mais lequel. Pourtant elle n'avait pas lu dans ses pensées, pas utilisé la légimancie, ces défenses autour de ses pensées étaient toujours là, alors il s'était posé la question de comment elle avait réussi ce tour de force.

Bien sur dans des cas comme celui-là, on était toujours friand de savoir comment elle réussissait, pour cela qu'il était revenu, plusieurs fois même, à vrai dire, on avait oublié de les compter, et à chaque fois, elle le surprenait et pourtant ce n'était pas comme s'il baissait ses défenses ou autre, il restait tout autant perplexe. Jusqu'au moment ou un certain jeu s'installa entre eux. Des défis en quelque sorte, des paris. Ils misaient quelque chose, peu importe, un dîner, des fleurs, de l'alcool, une sortie, et le perdant devait payer en quelque sorte, tout dépendait du pari bien sur, mais à chaque fois il se faisait avoir. Enfin malgré tout, cela n'avait pas l'air de le gêner tant que cela vu qu'il revenait à chaque fois, et on était content d'y aller. Certes au début ce n'était qu'une simple connaissance, mais au travers de tout ceci ils apprenaient à se connaître un peu plus.

Sortant de ses pensées, il se retrouva devant le magasin, souriant légèrement, il vérifia ses défenses mentales avant de pénétrer à l'intérieur, nul doute qu'elle débarquerait bientôt quand elle entendrait la sonnette pour un nouveau client. Il était habillé tout ce qu'il y a de plus normal, jean, chemisette, et une veste, même si on était en hiver, le fait que cette veste possédait une sorte de chauffage interne - merci les sortilèges d'ailleurs - permettait de garder un habillage léger malgré le temps. Plus pratique que les grosses doudounes.

Il garda son sourire en découvrant à nouveau la boutique faisant le tour comme si de rien n'était en fin de compte. Elle n'était pas au comptoir quand elle était arrivée, donc il ne lui restait plus qu'à attendre, ce n'est qu'une fois qu'il eut le dos tourné au comptoir, qu'il la remarqua au travers de la vitre, gardant toujours ce sourire, il se retourna dans sa direction avant de lancer directement.


"Alors, quel sera le pari du jour ?"

Autant entamer tout ceci dans la bonne humeur, de plus elle devait avoir l'habitude non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Ven 19 Aoû - 22:07




    17h00.
    La journée se terminait doucement pour la chocolatière. Cet après-midi, il n’y avait pas foule et c’était tant mieux parce qu’elle pouvait cuisiner. Du cacao du Venezuela lui était parvenu et depuis ce matin, il ne lui tardait qu’une chose : pouvoir l’utiliser ! Elle put s’y mettre dès 15h cet après-midi, entrecoupant sa cuisine avec la vente de chocolat ou simplement offrir une tasse de chocolat chaud à quelques courageux venus se promener cet après-midi. Dans un chaudron, elle fit infuser des pétales de rose avec quelques gousses de vanille à feu doux et d’un autre côté, la voilà qui écrasait les fèves de cacao. Elle y passa le reste de son après-midi puisque elle faisait ce travail de ses mains et pas avec une machine ou à l’aide de la magie. C’était la technique que lui avait enseigné sa mère et elle se devait de la respecter.

    Au moment même ou elle arrêtait l’infusion des pétales de roses, elle sortit aussi les tétons de vénus qu’elle avait mis au four en début d’après-midi. Elle vérifia que son chocolat blanc était à la bonne température (c'est-à-dire assez liquide) et trempa le bout de sa confiserie dedans pour obtenir ce qu’elle désirait. Les tétons de Venus se vendait plutôt bien en ce moment et pour cause, elle y rajoutait bien entendu sa touche personnelle … et bande de curieux vous n’en saurez pas plus !! C’est un secret entre Maya et moi nahmého uh

    Néanmoins, elle ne devait pas ménager ses efforts. La rentrée arrivait à grand pas et certains élèves viendraient faire le plein dans sa boutique parce qu’ils ne pourraient pas venir à Pré-au-lard avant le mois d’octobre. De toute façon, travail ou pas, les clients continuaient à venir et justement, elle avait entendu sonner. D’un geste vif, elle finit sa fournée de tétons de vénus et les amena directement au comptoir, plateau à la main. Son sourire s’élargit lorsqu’elle vit de qui il s’agissait : Ethan. Elle ne connaissait pas son nom de famille mais elle s’en fichait pas mal. C’était sûrement un de ses clients préférés pas seulement parce qu’il revenait souvent mais aussi parce qu’à chaque fois qu’ils faisaient un pari, il perdait. C’était gagné d’avance pour Maya – en général du moins ! – parce qu’elle devinait tous le temps ce que voulait le beau brun. Comment me direz-vous ? Déjà par rapport à son don qui l’aidait à sentir son état d’esprit du jour et une espèce d’intuition qui ne la trompait jamais. Entre Ethan et Maya, s’était installé un petit jeu, une sorte de rituel : dès qu’il venait lui rendre visite ils faisaient un pari – plus ou moins tordu selon l’humeur du jour – et le perdant devaient honorer le pari.

    "Alors, quel sera le pari du jour ?"

    La brunette prit le temps de poser son plateau et se mordit la lèvre comme si elle commençait juste à réfléchir à la question. En réalité, elle y pensait depuis quelques temps déjà. Et elle était parvenue à la conclusion que, comme Ethan avait perdu la dernière fois (comme toutes les autres fois d’ailleurs, mais ça elle ne le dira pas, inutile de froisser son égo … paraît que c’est mauvais pour la libido uh mais ça, c’est ne pas sensé être le problème de Maya n’est-ce pas ? ... Bref, passons !), elle pourrait lui laisser lancer le pari.

    « Bonjour à toi aussi ! Comme je suis dans mon jour de bonté, et que tu as perdu la dernière fois, je te laisse donner le pari du jour ! C’est de bonne guerre non ? » Un nouveau sourire apparut sur son visage, un sourire amusé pour le compte. Elle n’avait pas pu lui empêcher de lui rappeler qu’il avait perdu la fois précédente. « Je te laisse choisir le pari sauf si tu m’invites dans un restaurant moldu !! Notre dernière expérience culinaire là-bas m’a servi de leçon ! » dit-elle en riant et en affichant un air de dégout en même temps. Elle se rappelait encore de ce restaurant tellement sale qu’elle avait à peine osé poser ses fesses sur la chaise tant celle-ci paraissait douteuse sur la propreté !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Sam 20 Aoû - 8:54

Elle était vraiment obligée de lui rappeler qu'il perdait à chaque fois ? Enfin en tout cas qu'il avait encore perdu la dernière fois ? Bon en même temps, ce n'était rien si on considérait le sourire amusé qu'il avait. Non franchement, cela n'avait pas l'air de le déranger finalement de perdre, enfin pas tant que cela. Il s'approcha lentement vers le comptoir et donc vers elle, elle lui laissait le choix du pari, le problème, c'est qu'il ne savait pas quoi parier. On avait déjà fait le restaurant, les fleurs, les places pour le quidditch, qu'est-ce qu'il restait ? On se voyait mal offrir une boite de chocolat à vrai dire, donc on ne savait pas vraiment quoi choisir. Mais avant tout, oui, remettre à jour sa politesse, on n'avait pas dis bonjour.

"Que de gratitude de ta part Maya, vraiment c'est généreux. Très généreux. Tu es comme ça avec tous tes clients ou c'est juste parce que c'est moi ?"

On s'amusait, on n'était même pas offusqué finalement qu'elle lui rappelle qu'il avait perdu. Il grimaça cependant quand elle lui rappela le dîner au restaurant. Pourtant on ne lui avait dis que du bien de ce restaurant, mais apparemment, il avait changé de propriétaire entre temps, et cela n'avait pas vraiment été très bien le repas là-bas. Même lui avait été déçu, d'ailleurs, il s'était excusé auprès de Maya un bon nombre de fois suite à cela et il l'avait invitée le lendemain au Chaudron Baveur, donc malgré tout, elle avait gagné quand même un repas n'est-ce pas ? Elle allait lui en vouloir encore longtemps de cette histoire ?

"Je me suis déjà excusé un bon nombre de fois, et je t'ai réinvitée le lendemain. Tu vas m'en vouloir encore longtemps ? Ou alors il faut peut-être que je me mette à genou et que je te supplie ?"

Sourire amusé comme toujours, oui, ce n'était pas vraiment une compétition actuellement, plus un jeu entre deux connaissances, enfin un peu plus vu le nombre de fois ou ils avaient passé du temps tous les deux, ils commençaient à se connaître. Enfin revenons en au pari. Il n'avait aucune idée de quoi donner comme pari pour l'occasion. Etre l'esclave de l'autre pour la journée ? Faire un strip tease ? S'asseoir sur ses genoux ? Montrer les tatouages ? Aller crier sur le Chemin de Traverse qu'ils étaient fous d'amour pour l'un ou pour l'autre ? De nouvelles robes ou vêtements ? Bonne question, pour cela, qu'en tant que gentleman, on allait quand même lui donner le droit de choisir, et surtout de donner son avis.

"Ah j'ai déjà donné le dernier pari, et même si je perds, si je me souviens bien, c'était chacun son tour pour savoir qui déciderait du pari. Donc c'est à toi. Alors ? Qu'est-ce que tu aimerais hum ?"

Le tartiner de chocolat ? Ouais mais non, ce serait du gaspillage tout ça. Enfin laissons la décider, pour le moment, on se contentait d'observer ce qu'elle venait de ramener de l'arrière-boutique, la bonne odeur de chocolat, toujours aussi enivrante. Et voilà, elle lui donnait encore faim maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 21 Aoû - 12:19

    Il n’avait pas l’air tellement vexé qu’elle lui ai rappelé sa défaite de la fois précédent qu’elle s’autorisa à rire devant son air amusé :

    « Je sais, ma gentillesse me perdra un jour. » dit-elle en se mordant la lèvre inférieure. Comment ça, elle se lance des fleurs toutes seules ?! Bien sûr que non voyons, elle ne fait que rétablir la vérité ! « Si je te dis que c’est juste avec toi, tu prendras la grosse tête ou pas ? »

    Maya était joueuse. Ce n’était un secret pour personne et ça tombait bien parce qu’Ethan aimait jouer aussi.
    Le souvenir de ce restaurant moldu était tout de même amusant comme tous les moments qu’ils passaient tous les deux. De plus, il l’avait réinvité le lendemain dans un autre restaurant et ils y avaient très bien mangé. Elle aimait sa compagnie et leurs paris parce qu’ils rompaient la monotonie de sa vie. Il l’empêchait de penser trop souvent à sa mère et ses idées de vengeances si elle retrouvait les assassins de sa mère. Elle chassa les souvenirs tristes de sa mère qui l’assaillaient et se concentra sur ce que racontait son interlocuteur. Un sourire carnassier se dessina sur son visage et elle le regarda d’un air amusé :

    « Oui tu es un vrai gentleman Ethan ! » dit-elle en se penchant comme si elle faisait une révérance puis éclata de rire. « Bien que la vision de te voir à genou devant moi serait loin d’être déplaisante, je ne vais pas pousser le bouchon si loin ! »

    Ce qui plaisait à Maya c’était ce jeu entre eux mais qui était d’être une compétition, c’était uniquement un amusement, un peu de légèreté avec les événements noirs qui avait eu il y a quelques temps. C’était un peu leur 1920 (les années folles) à eux, une façon de décompresser !

    « Humm… » dit-elle en réfléchissant. Comme je le disais plus haut, elle n’avait pas eu le loisir de réfléchir à leur pari et du coup, elle se trouvait un peu prise au dépourvu. Aller voir un match de Quidditch ? Déjà fait. Un restaurant ? Déjà fait il n’y a pas longtemps. « J’ai eu une livraison de sacs de cacao du Venezuela ce matin et j’ai besoin d’un homme fort pour mes les ranger dans ma cuisine, si tu perds tu devras m’aider à les ranger. Et tu auras le privilège de manger les chocolats que tu souhaites ! » Comme ça tous le monde était gagnant dans l’histoire : elle aurait ses gros sacs rangés et il remplirait son estomac ! La jeune femme remarqua qu’il fixait le plateau qu’elle venait de poser et déclara : « tu ne les aimeras pas ceux-là, ils sont fourrés aux pruneaux. » dit-elle l’air de rien. Sourire amusé pour le compte. Comment le savait-elle ? Et bien la seule fois où il était entré dans sa cuisine (dans l’arrière boutique), elle préparait des pruneaux et elle avait clairement sentit le dégout chez lui-même si son visage ne laissait rien transparaitre. Elle pivota et prépara deux tasses de chocolat chaud : « Avant de te mettre la pâtée en devinant le chocolat que tu as envie, bois ce chocolat chaud, il fait un froid de canard dehors ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 21 Aoû - 12:35

L'ambiance était bonne enfant entre eux, cela l'avait toujours été, même les premières fois on était venu. Ils avaient tous les deux des caractères assez joueurs en fin de compte, et c'était tout naturellement que cette histoire de pari était venu sur le tapis. Ni l'un ni l'autre n'était du genre à jouer pour de l'argent, c'était de l'amusement, de la détente, un bon moyen de décompresser par les temps durs qu'il y avait eu dans les environs, rire parfois, plaisanter, pouvait vous remonter le moral. Ca et du chocolat bien entendu. Il sourit amusé, non il ne prendrait pas la grosse tête. Pas son genre.

"Ce serait le drame si je prenais la grosse tête, je ne pourrais plus passer ta porte et déguster tes chocolats."

Tu m'étonnes qu'elle aimerait qu'il se mette à genou devant elle, qui n'aimerait pas en fin de compte ? Mais il passerait là-dessus ne gardant que son sourire amusé, après tout, on était venu pour le chocolat et bien sur parier. Ah oui le pari, on lui laissait le loisir de choisir ce qu'elle voulait comme pari, et à vrai dire il ne savait pas du tout à quoi s'attendre, parfois, leurs paris étaient tellement stupides et ridicules que cela dépassait toute imagination, mais visiblement elle resta soft pour cette fois, elle avait besoin d'aide pour ranger des sacs, oui, ça il pouvait faire, il allait se retenir que la magie pouvait aider, mais va savoir pourquoi il fallait les porter, peut-être par peur d'abîmer le cacao en utilisant la magie. Mais elle s'y connaissait mieux que lui, donc elle qui voyait en quelque sorte.

"Dans ce cas ça marche. Je tiens le pari !"

Enfin même s'il n'y avait pas eu le pari, si elle avait des sacs à transporter, il aurait donné un coup de main malgré tout, il restait un gentleman comme il se doit, il ne l'aurait pas laissé tout porter. Il soupira cependant, grognant même quand elle commença déjà à dire que ce qu'elle avait préparé n'allait pas lui convenir. Elle recommençait alors qu'on avait même pas encore lancé le pari. D'un côté c'était énervant vous me direz, mais d'un autre, on était assez ébahi qu'elle puisse savoir cela comme si c'était naturel. Non décidément il y avait quelque chose derrière, mais elle avait raison. Encore. En entendant parler de pruneaux, il grimaça légèrement oui, la dernière fois, il avait évité les pruneaux qu'elle faisait pour venir plutôt vers le coulis de chocolat qu'elle avait préparé. Simple curiosité gustative en fin de compte.

"J'ai préféré le coulis ce jour-là, même si je me serais laissé tenter par les pruneaux pour te faire plaisir, tu préparais ça avec tellement d'abnégation dans ton tablier, sans oublier les tâches de chocolat sur ton visage."

Sourire amusé pour l'occasion, oui bon ce jour-là, il s'était permis de l'observer dans son travail, et disons qu'il avait trouvé l'image pour le moins attirante en fait, mais bon passons sur ce fait du jour pour revenir à tout ceci. Il haussa légèrement un sourcil, elle lui préparait déjà un chocolat chaud, une vraie mère poule on dirait ou alors elle était inquiète de sa santé ? C'était mignon.

"Je vais finir par croire que tu crains pour ma santé. Mais promis je prends soin de moi. Et le chocolat est gratuit ou il y a un supplément dans le pari ?"

Pure plaisanterie bien sur, avant de la remercier pour ce chocolat chaud et d'en boire quelques gorgées. Rien que déjà la première gorgée cela vous faisait un bien fou, cela vous réchauffait de l'intérieur, la saveur du chocolat fondu sur les lèvres, la langue, on en redemanderait si c'était possible, mais on se contenterait d'un seul déjà, il ne fallait pas trop abuser non plus.

"Parfait, comme d'habitude."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 21 Aoû - 20:52

    Ethan accepta son pari. C’est vrai qu’elle pourrait ranger les sacs avec l’aide de la magie mais elle ne s’y était jamais résolue et elle préférait utiliser des méthodes dites normales et suivant la personne qui lançait le sort de lévitation, les sacs étaient plus ou moins posés avec délicatesse. La première règle était de ne pas maltraiter le cacao !

    Lorsqu’elle fit référence aux pruneaux, elle vit le visage de son interlocuteur grimacer de dégout et en fut encore plus amusée.

    "J'ai préféré le coulis ce jour-là, même si je me serais laissé tenter par les pruneaux pour te faire plaisir, tu préparais ça avec tellement d'abnégation dans ton tablier, sans oublier les tâches de chocolat sur ton visage."

    Il cherchait une excuses pour lui prouver qu’elle n’avait pas tout à fait raison mais c’était peine perdu, elle était persuadée qu’il détestait vraiment les pruneaux. C’était un aliment qu’elle avait également en horreur mais beaucoup de ses clients en étaient fan et elle ne pouvait pas se permettre, elle ne devait pas, se tromper dans leur chocolat préféré et si cela incluait un aliment qu’elle détestait, et bien tant pis ! Les paroles qui suivirent la firent sourire, et surtout la mention sur le chocolat sur son visage. Il lui arrivait souvent de s’en mettre sur les joues mais pas seulement. C’était sans doute pour cette raison qu’elle s’habillait rarement classe quand elle travaillait parce qu’elle savait qu’à un moment ou à un autre, elle se tacherait !

    « Les tâches c’est en option ! Je ne sais pas cuisiner sans me tâcher, c’est un peu comme si j’arrêtais de goûter ce que je faisais. C’est indissociable ! » fit-elle un sourire en coin. « Et qu’est-ce que mon tablier vient faire la dedans ? Tu veux que je te le prête pour m’aider si tu perds ton pari ?? »

    Ah ! Elle n’avait pas pu s’empêcher! Elle était pratiquement certaine qu’il perdrait une fois de plus et elle aimait le lui rappeler comme elle aimait lui lancer ce sourire si taquin quand elle s’amusait de la situation. Et par-dessus-tout, elle savait qu’Ethan s’amusait et qu’il ne se vexerait pas. Ce qu’il dit par la suite le lui prouva parce qu’il lui demanda si elle s’inquiétait pour sa santé parce que lui, il lui prenait soin de lui.

    « Je sais que tu es un grand garçon mais je t’offre un chocolat comme je t’offrirais un café si tu venais chez moi. »

    Et par pure plaisanterie, il demanda si le chocolat était gratuit ou s’il faisait parti du pari. Maya éclata de rire et vint se mettre devant lui.

    « Oui c’est gratuit. Je te l’ai dit, je suis dans mon jour de bonté. Et c’est uniquement parce que c’est toi et que je t’aime bien ! » Finit-elle avec un faux air sérieux. Ce qui était perdu d’avance puisqu’elle ne pouvait pas s’empêcher de sourire, moqueuse. Elle finit par détourner son regard taquin d’Ethan et s’éloigna de lui avant de lui faire signe de la suivre. Ils pénétrèrent ensemble dans la cuisine qui faisait office d’arrière boutique et elle sortit les chocolats en formes de soleils et en tendit deux à Ethan. « C’est tout nouveau, je ne les ai pas encore mis en vente. Chocolat au lait, gousses de vanille, fourrée à la liqueur de cassis pour l’un et la liqueur de rose pour l’autre. Ils sont tentant, obsédant, joueurs, chauds - enfin ils donnent chaud puisqu’il y a de l’alcool – sensuels, aventureux. Une confiserie qui n’a peur de rien et qui donne envie de partir pour de nouvelles aventures et rencontres. » Encore une fois, elle espérait ne pas se tromper. Elle commençait peu à peu à cerner Ethan même si elle avait parfois l’impression que quelque chose se bloquait en lui dès qu’elle essayait de sonder son regard trop longtemps, son don d’empathie ne lui faisait pas défaut et elle avait essayé de faire un chocolat lui ressemblant. Liqueur parce qu’ils aimaient boire un verre de temps en temps, joueur parce qu’ils ne cessaient de se titiller, obsédant et sensuel parce qu’elle ne se voilait pas la face : Ethan n’était pas difficile à regarder et aventureux parce que …. Parce qu’elle sentait un côté tête brûlée en lui sans savoir pourquoi elle l’interprétait de cette manière. Cela dit, elle retint son souffle pendant les quelques secondes ou il mangea les chocolats, et- signe de nervosité chez elle - se mordit une fois de plus la lèvre inférieure d’une façon tout à fait adorable. « Alors ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Lun 22 Aoû - 7:29

Très drôle, hilarant, quoique, lui en tablier, ce serait vraiment amusant à voir, et le connaissant, il serait capable pour le fun de ne rien porter en dessous tout simplement. Enfin en tout cas, on profita pleinement du chocolat offert, cela faisait du bien malgré tout. On avait beau être au chaud, ne pas avoir froid même dehors, avoir cette boisson, c’était malgré tout se sentir vraiment réchauffé de l’intérieur. Enfin revenons à la conversation alors qu’il terminait le café désormais. Notamment sur cette histoire de tablier.

"Ca dépend, je dois porter quelque chose sous le tablier ou pas ?"

Oui on taquinait également, de toute manière, c’était habituel entre eux, ils étaient joueurs, trop peut-être va savoir, mais malgré tout, cela faisait du bien, ne pas rester aussi austère que tous les anglais du coin, de toute façon il ne l’était pas anglais. Il haussa simplement un sourcil, elle l’aimait bien, ce n’était pas bien de se moquer des autres comme cela. Bon on allait quand même accepter cette excuse bidon du jour, de toute manière, on n’allait pas se plaindre n’est-ce pas ? Enfin n’en rajoutons pas une couche pour le moment. Il finit tranquillement sa tasse de chocolat chaud avant de la suivre dans l’arrière boutique, on sentait déjà le chocolat dans toutes ses formes, l’odeur était naturelle ici, non pas irritante ou écoeurante, non elle était enivrante. Ce n’était que la deuxième fois qu’il venait ici vous me direz, mais la sensation restait la même n’est-ce pas ?

Il observa ce qu’elle venait de lui tendre, des chocolats en forme de soleil, tout en l’écoutant, visiblement elle n’avait pas fait les choses à moitié pour l’occasion, et rien que d’entendre la description de ce qu’était ce chocolat, on dirait que cela avait l’air de lui correspondre parfaitement. Il prit celui qu’elle était entrain de lui tendre avant de le fourrer dans sa bouche. Il prit son temps, le dégustant, ses yeux s’agrandirent à chaque bouchée de ce chocolat, c’était, à vrai dire, il ne trouvait pas de mots, divin peut-être ? Ce serait certainement trop mais malgré tout cela correspondait bien. On avait cette sensation de pleinitude, cette chaleur au sein de sa bouche avant que cela ne descende dans son corps, cette envie de s’évader. Il était comme déconnecté du monde actuellement.

Mais le chocolat n’était pas à durée infinie, cette saveur disparut lentement, bien que l’arrière-goût et ces mêmes sensations restaient toujours là. Elles n’avaient pas l’air de vouloir partir. Il sortit de sa rêverie avant de la fixer, nul doute que déjà là, elle avait compris que c’était le bon chocolat, qu’elle avait encore gagné pour l’occasion, pas vraiment la peine de la faire mariner d’avantage vous me direz. Et en la voyant se mordre la lèvre inférieure, il sourit, amusé, est-ce qu’elle attendait le verdict ? Aller, ne faisons pas attendre d’avantage la demoiselle, qui sait ce qu’elle ferait s’il ne disait.


"Bon, je dois avouer que, non je ne sais pas si je vais te donner une réponse finalement."

On jouait encore avec ses nerfs quelques instants, aller passons cela, de toute manière, nul doute qu’elle savait, après tout, rien que par la description du chocolat, cela lui correspondait parfaitement, nul doute qu’elle savait ce qu’elle avait fait et que cela fonctionnerait.

"Bon ok, tu as encore gagné, il est parfait, j’adore ! Je peux en prendre un autre ?"

Bah quoi ? Maintenant qu’il y avait goûté, il aimerait bien en avoir d’autres, même si là, c’était pas pure plaisanterie. Il avait encore perdu son pari, cela devenait vraiment une habitude, et cela pouvait être assez agaçant mais on se prenait au jeu, et un pari était un pari après tout.

"Un jour je vais me lasser que tu gagnes à chaque fois. Bon, ou sont ces fameux sacs à transporter ?"

Mais avant, il allait quand même enlever la veste, restan en chemisette finalement, et s’il avait trop chaud, il enlèverait certainement cette dernière aussi, avec les fours et le travail physique, nul doute que bientôt il se retrouverait torse nu dans cette arrière boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 28 Aoû - 18:51


    Cette taquinerie était habituelle entre eux et Ethan avait poussé le bouchon un peu plus loin cette fois-ci en demandant s’il devait mettre quelque chose sur le tablier.

    « Tu as vraiment besoin d’une réponse à cette question ?? » dit-elle l’air amusée.

    Non parce qu’elle s’était retenue de dire que cela ne la dérangerait pas qu’il ne porte rien sous le tablier. Ce n’était pas décent du tout et puis, une femme ne pouvait pas dire ce genre de choses ! Et bien sûr, ce qu’elle venait de répondre à Ethan était de la pure taquinerie : à lui de l’interpréter comme il le voulait et comme bon lui semblait.

    Elle l’observa pendant quelques secondes alors qu’il dégustait ses chocolats. Maya était peut-être douée pour trouver le chocolat préféré de ses clients, elle avait peut-être un don d’empathie mais elle ne maitrisait pas parfaitement ce dernier à sa guise ni quand elle le souhaitait. C’est pourquoi elle retint son souffle quand Ethan mangea les confiseries. Il sembla deviner son impatience parce qu’il s’en amusa pendant quelques secondes.

    "Bon, je dois avouer que, non je ne sais pas si je vais te donner une réponse finalement."

    Pour toute réponse, elle lui tapa l’épaule puis rigola. Il jouait avec ses nerfs là ?! C’était de bonne guerre, elle savait aussi jouer avec ses nerfs comme, par exemple quand elle lui avait dit qu’elle savait qu’il n’aimait pas les pruneaux.

    "Bon ok, tu as encore gagné, il est parfait, j’adore ! Je peux en prendre un autre ?"

    Croyez-le ou non mais ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle s’autorisa à respirer normalement. Elle ricana, amusée, par sa dernière réplique et lui tandis le petit panier en osier dans lequel elle avait mis les chocolats :

    « Chose promise, chose dû. Tu peux en manger tant que tu veux des chocolats. »

    La jeune femme n’avait qu’une seule parole. Esquissant un petit sourire, elle revint sur ses pas et attrapa son tablier noir qu’elle noua autour de sa taille tout en disant :

    « Et ça serait vraiment dommage que tu te lasses ! J’ai tellement de choses à te faire découvrir … en matière de chocolats bien sûr ! » dit-elle d’un air moqueur.

    Elle se tourna alors vers Ethan qui enlevait son blouson et lui demandait où se trouvait son précieux bien. « Ils sont … sous le comptoir. Je n’ai pas pu les emmener plus loin. » Elle se gardait bien de lui révéler qu’elle était nulle dans les sorts de lévitations … elle pouvait le faire avec des objets légers mais dès qu’il s’agissait de choses plus lourdes, elle n’y arrivait pas. Ce qui était assez contradictoire parce qu’elle savait effectuer des sorts bien plus compliqué comme ensorceler des confiseries ou produire un patronus ! « Tu pourras poser les sacs au fond de l’arrière boutique s’il te plait ? Sur les étagère juste là. Et me laisser un sac sur le plan de travail aussi ? » Non, elle ne cherchait pas à lui donner des ordres mais elle devait cuisiner cet après-midi … elle était, du moins, sensée travailler sur ses chocolats cet après-midi.



geo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 28 Aoû - 19:18

Il haussa un léger sourcil amusé, vraiment, elle lui laissait le choix actuellement ? Déjà qu'il n'était plus qu'en chemisette en fait, il sourit, amusé, avant de commencer doucement à enlever le premier bouton du haut de sa chemisette, en profitant également pour la sortir de son jean. Quoi ? Elle croyait vraiment qu'il aurait fait un strip tease pour elle maintenant ? Il fallait plus qu'un chocolat pour le faire. En tout cas gourmand comme il était, et vu qu'elle lui tendait le panier ou elle avait mis les chocolats, il en prit un deuxième avant de le déguster comme l'autre, toujours cette même saveur. Cela ne s'estompait pas pour autant bien au contraire, c'était toujours là. Elle avait vraiment un don. Il le finit, malheureusement, avant de reprendre la parole.

"Peut-être une prochaine fois le tout nu sous le tablier, après tout, ce n'est pas seulement avec deux chocolats que tu pourras acheter mon déshabillage sous un tablier, je ne suis pas un homme facile."

Bien sur, en matière de chocolats, pourquoi ? Elle voulait lui faire découvrir d'autres choses peut-être ? On n'avait rien contre de nouvelles découvertes de toute manière, cela pouvait toujours servir dans le futur, voir être plaisant, tout dépendait de quelles découvertes on pouvait parler bien sur. Mais puisqu'elle jouait avec lui, nul doute qu'il n'allait pas se gêner pour en remettre une couche de toute manière, avant de partir au travail. Enfin de s'occuper de ce pari plutôt.

"Tu as d'autres choses à me faire découvrir peut-être ? Autre que le chocolat bien sur."

Bien désormais Madame donnait ses ordres, il était temps malgré tout de prendre tout cela au sérieux malgré tout. Il était temps de s'occuper de tout cela. Les sacs étaient déposés sous le comptoir, pas vraiment le meilleur moment pour ne pas se faire mal au dos, et il ne souhaitait pas utiliser de magie, ne sachant comment cela réagirait en fin de compte. Pour cela qu'il embarqua le premier dans ses bras, avant de le déposer sur l'épaule, et de rejoindre à nouveau l'arrière cuisine. Le problème avec ces sacs, c'est qu'ils ont déjà une fine couche de farine dessus, du fait qu'ils sont tous mis ensembles, et qu'à vrai dire, on ne cherche pas à les garder propre, logique, vu qu'ils étaient découpés ensuite. Enfin tout cela pour dire que la poussière, la fine couche se souleva pour notamment se déposer sur ses vêtements mais également sur son visage. Il fit le premier trajet jusqu'à l'étagère avant de le déposer délicatement dessus, on n'était pas pour envoyer le tout comme un cinglé et percé le sac voir de faire tomber l'étagère. Et mine de rien, rien que déjà un sac cela vous faisait transpirer, du fait également que l'arrière boutique était dans une chaleur assez importante avec les fours.

"Tu aimes jouer les chefs hein ?"

Enfin il n'avait fait qu'un sac, il refit la même chose pour le second, bien sur, à force de travail physique, le fait d'avoir chaud et que sa chemise collée, n'aidait pas vraiment à vrai dire. Peut-être pour cela qu'il l'enleva complètement, de plus, cela évitera qu'elle ne soit trop amochée par la farine et le reste, ce sera sur lui, plus facile à enlever. Et oui il s'était mis torse nu, une fine pellicule de sueur sur lui, avant de retourner à son transport de sac, espérons qu'il ne perde pas le jean désormais, mais normalement cela ne serait pas nécessaire. On passait devant, à côté d'elle avec un sourire amusé, elle avait presque le côté sans rien, même si ce n'était que le haut, c'était déjà mieux que rien.

"Profites, je ne me montre pas toujours dans cette tenue aux commerçantes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Sam 3 Sep - 21:38


    On my mind
    In my bed
    I just couldn't stop staring at him
    Just a kiss
    French kiss
    I couldn't say a word just stuttering
    Coco Choco Chanel Coco
    Coco Choco Chanel and Chocolat

    D’un air amusé, Ethan lui dit une prochaine fois pour le tout nu sous le tablier. Il ne fallait pas lui dire ce genre de choses, elle ne savait que trop bien s’en rappeler par la suite.

    « Il ne faut pas me dire ce genre de choses, j’ai une très bonne mémoire ! Donc, la prochaine fois qu’on fera un pari, ce sera le tout nu sous le tablier !! »

    dit-elle avec un air amusé avant de se mordre la lèvre inférieure. Et le fait qu’il rajoute qu’il n’était pas un homme facile l’amusa encore plus. Il essayait de lui faire passer un message là ou c’était une provocation de sa part ? Maya n’essaya pas d’en savoir parce qu’elle savait qu’une fois de plus, elle jouait avec le feu. Et bien qu’elle aimait ça, elle ne voulait pas se brûler … Ou presque dirons-nous !

    « J’aurais des tas de choses à te faire découvrir mais il faut que tu sois sage et puis je ne sais pas si tu tiendrais le rythme. Je suis quelqu’un de speed tu le sais ! »

    A lui de l’interpréter comme il voulait d’ailleurs. Malgré tout, même si elle paraissait beaucoup amusée par la situation, elle sortit chaudron, cacao, plats et autres ustensiles pour commencer à cuisiner… comme elle l’avait prévu à la base d’ailleurs.
    Elle ? Aimer donner des ordres ? Meuh non ! Quelle idée voyons ?! geo voixmale Enfin, si elle avait voulu être sérieuse, elle lui aurait surement répondu que non, d’habitude elle n’aimait pas donner des ordres. Mais là, voyez-vous, elle n’avait pas vraiment d’être sérieuse, alors elle répondit du même ton à son hôte tout en se retournant vers lui :

    « Surtout avec toi à vrai dire ! »

    Elle aurait voulu dire autre chose mais resta tout simplement là à le regarder faire. Elle n’arrivait pas à détacher son regard d’Ethan qui commençait à transpirer vraiment beaucoup. Ne vous méprenez pas, elle n’était pas sadique mais ce qu’elle voyait sous la chemise (enfin ce que la chemise collée dévoilée) lui plaisait… lui plaisait vraiment beaucoup. Elle voulait vraiment détournée le regard mais elle en était totalement incapable en cet instant. Et là que faisait-il ? Bah il se mettait torse nu bien sur ?! … Quoi ? Non mais attendez, on rembobine là ! Il se mettait vraiment torse nu devant elle et en plus il prenait un air amusé ? C’était de la simple et pure provocation ! Il profitait d’être bâti comme un Apollon pour la narguer … Enfin plutôt pour la faire baver d’envie ! Sans vraiment faire exprès, elle se mordit une fois de plus la lèvre inférieure (non vraiment cet homme lui mettait l’eau à la bouche °°’ ) tout en se tournant vers son plan de travail pour essayer – je dis bien essayer ! – de reprendre une mine neutre voire amusée par la situation et non pas décontenancée par la tenue de son hôte.

    « Si tu crois que tu me fais de l’effet !! »

    Je vous jure, elle avait essayé d’y mettre tout l’aplomb possible mais le ton n’y était ou plutôt y était beaucoup trop. Elle paraissait trop détachée pour le penser sincèrement.

    « Aïe !!! »

    En voulant ouvrir le sac de cacao avec un couteau, elle s’était entaillée le doigt assez profondément … et ça faisait un mal de chien ! Elle lacha d’un geste brusque le couteau qu’elle tenait et éloigna sa main du sac de cacao de manière à ne pas le contaminer et chercha en même temps un mouchoir qu’elle avait dans la poche arrière de son jean. Si Ethan n’avait pas enlever sa chemise, elle n’aurait pas été distraite ! C’est sa faute tout ça !!!


HJ: faut vraiment que j'arrête d'écouter cette chanson je dis que de la m*rde après mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 4 Sep - 6:10

Elle le prenait aux mots en plus, soit, nous verrons donc pour le prochain pari, mais pas sur que finalement il revienne, surtout si c'était pour finir complètement nu en-dessous d'un tablier quand même. Il était quelqu'un de pudique - on y croyait tous n'est-ce pas ? - il haussa cependant un léger sourcil, amusé par ce qu'elle dit ensuite. Il avait beau faire les allers et retours entre le comptoir et la cuisine, il entendait parfaitement bien ce qu'elle disait après tout n'est-ce pas ? Est-ce que c'était une invitation qu'elle lui donnait là ? Est-ce qu'elle essayait de le tenter ? Non car quelque part c'était ça non ? Enfin avec les mecs, ce qui était assez bien quand vous titillez leur orgueil, c'était qu'il fonçait dans le piège tête baissée la plupart du temps, et Ethan ne dérogeait pas à la règle après tout.

"Je m'adapte à toute situation, ne t'en fais pas, quand tu veux et ou tu veux ma grande."

Si elle voulait jouer la provocation, il était son homme, en quelque sorte bien évidemment. Enfin pour l'instant, c'était surtout torse nu qu'il était et visiblement, elle n'avait pas l'air de vouloir regarder ailleurs. Et maintenant qui titillait plus l'autre ? Visiblement il suffisait de se mettre torse nu pour gagner la partie, ou en tout cas la déstabiliser suffisamment, chacun son tour n'est-ce pas ? On s'amusait terriblement à vrai dire, et bien qu'au départ, on avait simplement prévu de faire cela de façon pratique, notamment à cause de la transpiration, et le fait de transporter les sacs, malgré tout, on ne pouvait s'empêcher de trouver cela assez amusant au vu de sa réaction. Et comme c'était mignon comment elle se mordait sa lèvre, non vraiment. Aller qu'elle le dise, mais non, elle faisait sa fière, comme elle voudra, mais il savait parfaitement qu'il faisait son petit effet.

Qu'est-ce que cela aurait donné s'il avait fini à poil sous un tablier quand même. Bien pour l'instant, mettant un nouveau sac dans la cuisine, tout ceci tourna à quelque chose de moins amusant en entendant le fait qu'elle venait de se faire mal. Déposant le sac, il se retourna vers elle, avant de froncer les sourcils, quelques gouttes de sang étaient au sol, le sac de cacao sur le plan de travail, le couteau, ok pas difficile de comprendre qu'elle venait de se couper nettement.

Il se rapprocha d'elle, ce n'était pas avec le mouchoir qu'elle venait de prendre que cela s'arrêterait n'est-ce pas ? On se retrouva rapidement proche d'elle, trop peut-être, mais il le fallait bien pour regarder ou elle s'était blessée.


"Aller fais voir, ce n'est pas avec un mouchoir que cela va s'arrêter."

Il prit délicatement sa main blessée avant d'enlever le mouchoir qu'elle avait du laisser sur la blessure. Le sang coulait légèrement, en tout cas, cela saignait d'un coup, bon, il y avait bien un sort pour en quelque sorte guérir ce genre de petite coupure, mais avant il fallait dégager ce sang, et vu que malgré tout, on restait quelqu'un d'assez joueur, il y avait mieux qu'un mouchoir. Il porta son doigt blessé à ses lèvres, à sa bouche, avant de lécher le sang, l'aspirer, hum, son doigt avait un goût de cacao également, un mélange des deux, mais non, il ne garderait pas son doigt en otage dans sa bouche. La preuve, observant son travail de gourmand de service, il récupéra sa baguette planquée dans son jean avant de la pointer sur la blessure.

"Episkey."

Au moins comme cela, elle n'aurait plus de souci n'est-ce pas ? Relevant les yeux vers elle, une fois sa baguette rangée, le sourire malicieux il reprit d'un ton amusé, chaleureux même.

"Délicieux."

Elle bien sur, après tout, il venait d'y goûter non ? Mais seulement un doigt, qu'est-ce que cela donnerait avec son corps !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Sam 8 Oct - 18:53

    Bien entendu qu’elle avait sa fierté et elle ne pouvait pas avouer qu’elle bavait totalement sur lui simplement parce qu’il enlevait son haut. Maya essayait vraiment de le cacher mais c’était peine perdue visiblement puisqu’Ethan semblait s’amuser de la situation. Et comme si le destin s’en mêlait, maintenant, elle se coupait avec son couteau de cuisine !!! Bravo Maya ! Elle attrapa à la hâte un mouchoir mais celui-ci ne contint pas le saignement. Ethan s’approcha d’elle, un peu trop près d’ailleurs et elle sentit les battements de son cœur s’accélérer à mesure qu’il prenait délicatement sa main entre les siennes. Cette douce caresse – qui ne dura qu’une microseconde – suffit à faire frissonner la belle indoue. Il prit son doigt et le mit à sa bouche pour enlever tout le sang. Normal me direz-vous pour, après, prononcer un sortilège mais Maya ne contint pas cette agréable chaleur qui montait en elle. Elle détestait se laisser déstabiliser de cette manière mais elle n’y pouvait rien, elle sentait son cœur battre à la chamade, ses joues prendre une teinte inhabituellement rose et ses jambes se dérober sous elle. Raaah foutu empathie qui décuple ses émotions !! Quoi que, me direz-vous, même sans ça, elle aurait certainement rougi comme une tomate de la même façon mais, elle n’aurait pas senti l’amusement d’Ethan et son envie de pousser le jeu un peu plus loin. Arriverait-elle à tenir ? A ne pas craquer ?
    Elle déchanta bien vite lorsqu’il prononça « Episkey ». Elle sursauta sur le coup de la douleur.

    « Aie ! Ça fait un mal de chien !! »

    Mais Ethan avait quand même réparé sa coupure et il n’arrêtait de pas de faire son sourire absolument craquant et sexy. Pourquoi remarquait-elle que son sourire était encore plus sexy et envoutant maintenant ? Peut-être parce qu’elle ne s’était jamais trouvé si près de lui auparavant et qu’il n’avait eu si peu de vêtement depuis qu’ils se connaissaient ?

    La chaleur avait monté de quelques degrés dans la pièce bien que, dehors, il fasse encore plus froid et que la nuit commence à montrer le bout de son nez, et Maya avait plongé son regard chocolat dans ceux d’Ethan. C’était assez étrange cette nouvelle attraction entre leurs regards …. Nouvelle attraction ?? Non ce n’était pas vraiment nouveau parce que leur petit jeu durait depuis quelques temps déjà et le duo était très joueur. Mais à trop jouer avec le feu, on finit par se brûler !!

    La chocolatière s’approcha un peu du brun et prononça d’une voie chaude et si basse qu’il dû surement tendre l’oreille pour écouter :

    « Et encore ! Tu n’as rien vu là ! »

    Non mais d’où sortait-elle une telle audace ? Cette façon de parler ?! ça ne lui ressemblait absolument pas et pourtant, les mots étaient sortis de sa bouche aussi naturellement qui si elle avait dit bonjour à quelqu’un. Et puis de toute façon, le mal était fait non ? Elle ne pouvait plus reculer maintenant. Maya ne recula pas d’un seul pas, elle encra seulement son regard dans celui de son hôte sans rougir, sans le sonder mais surement brûlant de désir …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 9 Oct - 14:23

On jouait avec le feu, il le savait, mais pourtant c'était comme s'il ne pouvait y résister. Certainement le chocolat qui devait être derrière tout cela n'est-ce pas ? Nul doute en tout cas que l'ambiance s'était déjà bien réchauffée actuellement, et même si on pouvait mettre cela sur le compte finalement des fours et autres, il n'y avait pas que cela. Ce petit jeu entre eux, ce petit jeu au départ totalement anodin, se transformait en une sorte de jeu de séduction, dans lequel elle s'y mettait également, notamment en s'approchant de lui, il le voyait dans ses yeux, dans ses paroles, qui bien qu'il ait eu du mal à les entendre, il les avait entendues.

Son regard attisait d'avantage la chaleur des environs, il s'approcha d'elle, faisant également quelques pas dans sa direction, chacun son tour, l'obligeant, même finalement si elle ne souhaitait pas se retrouver coller contre lui à reculer pour se retrouver coincée entre la table de travail et lui. Alors comme cela il n'avait pas tout vu n'est-ce pas ? Qu'est-ce qu'il devait voir dans ce cas ? On attendait après tout. Son regard était semblable au sien, nul doute que tout ceci n'avait plus rien à voir avec leurs petits paris du moment.


"Dans ce cas montres moi, j'ai toujours aimé les nouvelles expériences."

En se penchant légèrement vers elle et en murmurant. A vrai dire, ce n'était pas nécessaire vous me direz, ils n'étaient que tous les deux dans la pièce, mais pourtant, autant on mettrait cela sur le compte d'un stupide pari, autant on pouvait ajouter à cela, une envie persistante depuis déjà bien des semaines, après tout, est-ce qu'il venait simplement pour perdre des paris ?

Il y avait forcément quelque chose de caché en-dessous, il ne fallait pas en douter. Et maintenant ? Passant légèrement ses doigts le long de son bras, enlevant quelques poussières de farine qui traînaient ici et là, il faisait durer le plaisir, il ne faisait que jouer à nouveau tout en gardant son regard ancré en elle. Alors ? Qu'est-ce qu'elle attendait ? Il était prêt à tout, ou presque à vrai dire n'est-ce pas ?


"Je me demande, si le reste est aussi délicieux, ais-je la permission d'y goûter ?"

L'intention était claire et nette pour le coup, si là-dessous on ne comprenait pas, on ne savait pas quoi dire d'avantage. On s'était laissé prendre par le jeu, il était tombé dedans les deux pieds joints en fin de compte, il n'allait pas en ressortir maintenant. De toute manière, il était trop tard, il était déjà trop loin pour faire machine arrière.

Et au vu de ces deux regards qui se sondaient et qui envoyaient sensiblement la même chose, il pouvait supposer qu'elle ne dirait pas non, après tout, sait-on jamais, une chocolatière devait avoir bon goût également n'est-ce pas ? Il avait hâte d'y goûter, son corps pulsant simplement à cette simple proximité, qu'est-ce que cela donnerait avec la suite ? Bonne question, il fallait encore que la demoiselle soit d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Sam 15 Oct - 22:11

    Elle sentait les battements de son cœur s’accélérer, si fort dans sa poitrine comme si son cœur allait exploser mais pour rien au monde elle ne bougea de sa position. Ethan en profita, sans la quitter des yeux, pour s’approcher un peu plus près d’elle tout en lui murmurant des paroles aussi provocantes qu’elle avait eu quelques secondes plus tôt pour lui.

    « Dans ce cas montres moi, j'ai toujours aimé les nouvelles expériences. »

    Et comme pour attiser la flamme, du bout des doigts, il enleva ici et là quelques poussières de farine sur son bras, la faisant frissonner de la racine des cheveux au bout des orteils.

    « Je me demande, si le reste est aussi délicieux, ais-je la permission d'y goûter ? »

    S’il cherchait à la faire craquer c’était, sans aucun doute, de cette manière qu’il pourrait parvenir à ses fins. Maya avait toujours était très tactile et câline avec son entourage, une caresse pouvait la perturber du tout au tout. Fort heureusement, elle avait encore suffisamment d’aplomb – mais encore pour longtemps ? J’en doute ! – pour esquisser un sourire à sa provocation et à se mordre la lèvre inférieure. Devait-elle vraiment répondre à la question ?? Ses pupilles devenues noires de désirs ne disaient-elles pas la réponse pour elle ?

    Soit, Maya baissa le regard, comme pour se prouver qu’elle était encore capable de ne pas lui sauter dessus immédiatement et le détailla de haut en bas – appréciant ce qu’elle voyait bien entendu ! – la jeune femme replongea son regard dans celui de son partenaire et caressa du bout des doigts son bras droit. Puis, après ce qui lui parut une éternité mais qui ne dura que 3 secondes, elle rapprocha son visage de celui d’Ethan et effleura ses lèvres. C’était une véritable torture pour elle de se pas sentir ses lèvres sur les siennes, là, tout de suite mais une petite voix au fond d’elle-même lui disait que plus on attendait, plus le plaisir serait là. Et puis, il fallait aussi avouer que pousser toujours le jeu plus loin lui plaisait beaucoup … surtout avec lui. Parce qu’à présent, elle se rendait compte qu’elle avait terriblement envie de l’embrasser, l’envie la prenait au ventre mais elle se devait de resister : LA, MAINTENANT , TOUT DE SUITE !

    « ça te convient comme réponse ? Ou tu veux que je sois plus explicite ? »

    Bah quoi ? C’est pas comme si c’était une surprise de voir Maya le provoquer !




HJ/ C'pas très long mais j'espère que ça te conviendra quand même emu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 16 Oct - 9:49

Le jeu prenait une toute autre tournure dorénavant, à vrai dire, il serait difficile d'appeler cela un jeu, ou alors c'était un jeu de séduction n'est-ce pas ? Un jeu auquel tous les deux s'étaient déjà abandonnés, lancés dans la partie et qu'ils ne pouvaient désormais plus reculer. Mais est-ce qu'on comptait réellement le faire ? Il était trop tard, les dés étaient jetés. Il suffisait de les observer, de remarquer à quel point dans leur regard, tous les deux avaient envie de l'autre. Simple pulsion ou ? On ne saurait dire à vrai dire, peut-être que cela avait été là depuis le début après tout, depuis la première fois qu'il était venu et qu'ils avaient mis en place ces paris entre eux. Ils avaient juste passé à un stade supérieur maintenant. Il esquissa un sourire amusé, juste lui effleurer les lèvres ? Pas vraiment très explicite à son avis n'est-ce pas ? Ou alors elle luttait contre son envie n'est-ce pas ? Peut-être. En tout cas, nul doute que dans ce genre de jeu, il n'y aurait pas de véritable gagnant, ou alors ce serait tous les deux finalement. Il en avait envie aussi, sinon il ne serait pas là.

Le désir le prenait, et ce n'était pas l'effet du chocolat vous me direz, il n'y avait pas que cela, on la voulait, et pas seulement dans un simple baiser. Comment est-ce qu'on en était arrivé là ? Concours de circonstances nous dirons, en tout cas, nul doute que même ce petit effleurement des lèvres allait le laisser sur sa fin en tout cas. Il s'était attendu à mieux.


"Je t'aurais cru plus téméraire, attends, je vais te montrer quelque chose d'explicite."

Il s'était encore rapproché, collant quasiment son corps au sien, leurs visages tout proches, il pouvait sentir sa respiration, son souffle sur lui, il l'avait acculée là, contre le plan de travail, et tout ce qu'il voulait c'était l'avoir contre lui, que ce soit avec ou sans vêtements. D'ailleurs, certaines réactions purement masculines se faisaient sentir quand même, nul doute que ce n'était pas feint tout ceci, et qu'on le voulait vraiment. Il se pencha vers elle, vers son visage avant de prendre possession véritablement de ses lèvres, pas de petit effleurement, cette fois, c'était vraiment un baiser, forçant le barrage de ses lèvres pour l'approfondir, soudant leurs langues dans un ballet, peut-être que là c'était plus explicite n'est-ce pas ?

Mais comme toute chose, il fallait savoir respirer, on n'était pas superman, on ne pouvait pas vivre sans oxygène, et c'est peut-être aussi pour cela qu'après un certain temps, il recula son visage quelque peu, reprenant son souffle suite à ce baiser, avant d'observer Maya. Et maintenant ? Elle trouvait cela explicite ?


"C'est plus compréhensible là ?"

[ HJ : Mais non c'était nickel emu ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Dim 30 Oct - 17:09

    « Ah bon ? »

    Maya était peut-être joueuse, allumeuse, et donnait peut-être l’apparence d’être sure d’elle, mais elle n’était pas du genre à sauter sur le premier venu. Pas qu’Ethan soit le premier venu – parce qu’elle le connaissait depuis un certain temps maintenant – mais ce n’était pas correct qu’elle lui saute dessus comme ça. Son flair pouvait peut-être lui jouer des tours, peut-être qu’il n’avait pas envie de l’embrasser, peut-être que …. Non, définitivement, elle abandonna l’idée lorsqu’il se pencha vers elle pour lui donner le baiser du siècle. Il lui avoua qu’il la pensait plus téméraire que cela. Ah vraiment ? C’est vrai que parfois elle pouvait paraître « borderline » mais elle agissait beaucoup en fonction des émotions des autres, elle était un peu comme une éponge à sentiments. La faute à son don d’empathie qu’elle ne maitrisait pas parfaitement … surtout en moment au vu du décès de sa mère, et la fatigue accumulée, tout ça ne l’aidait pas.

    Heureusement qu’Ethan était là pour l’aider !! (a)

    Le beau brun se sépara d’elle pour reprendre son souffle, elle, toujours collée à lui sourit, amusée par ses dernières paroles. Si c’était plus compréhensible ? MMmm, peut-être allait-elle avoir besoin de vérifier … enfin de re-vérifier qu’elle avait bien compris quoi :roll:

    « MMmm je crois qu’on devrait recommencer, histoire que je comprenne bien la situation tu vois ! »

    dit-elle d’un air amusée.

    Elle se mordit la lèvre inférieure, le regard rieur puis reprit possession des lèvres d’Ethan sans attendre, n’hésitant pas à forcer le barrage de ses lèvres et de faire danser leurs langues dans un ballet endiablé. La jeune femme passa ses mains dans ses cheveux en même temps qu’elle se collait plus à lui, ne supportant pas la moindre cellule entre leurs deux corps. A bout de souffle, elle décolla ses lèvres des siennes et sortit sa baguette de la poche arrière de son jean, et d’un rapide sort informulé, ferma la porte de sa boutique à clé.

    « Là on sera plus tranquille …. Alors … ou en étions-nous déjà ? » dit-elle de son air le plus espiègle.




HJ: emu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Mar 1 Nov - 11:02

Nul doute qu'ils n'allaient pas en rester là. En tout cas, qui aurait pu prévoir que cela finirait ainsi ? Peut-être ni l'un ni l'autre, mais la suite était sans appel. Avec la fermeture de la boutique, en quelque sorte, ils étaient tranquille n'est-ce pas ? Ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient, et avec ce baiser qui venait de s'échanger, nul doute en tout cas qu'ils n'allaient pas en rester là. Il sourit, amusé, oui, ils en étaient ou après tout ? Ils commençaient tout juste les préliminaires en quelque sorte, mais c'était comme s'il la voulait, là maintenant, contre la table de travail, rien à faire des convenances, on la voulait. Il se colla contre elle, avant de se pencher légèrement vers elle, et de murmurer.

"Je crois que nous étions à la découverte de nouveaux horizons."

La bloquer ainsi entre lui et la table de travail, avant de reprendre possession de ses lèvres, une frénésie inhabituelle, la sentir contre lui, poser ses mains sur elle, les laisser divaguer à leur rythme, selon ou elles souhaitaient aller, passer le barrage de ses lèvres pour mêler leurs langues dans un baiser assez torride donnant lieu à toutes les solutions possibles par la suite. Il avait envie d'elle, il le ressentait, à vrai dire son corps réagissait à cette proximité, à ce désir qui l'envahissait. Malgré tout, on ne pouvait rester indéfiniment les lèvres scellées aux siennes, il fallait reprendre son souffle, quelques instants, ses lèvres pourtant venaient découvrir sa nuque, la parsemant de légers baisers. Elle était trop habillée cependant à son goût, après tout, il était torse nu n'est-ce pas ? Il décolla légèrement ses lèvres de sa peau pour reprendre dans un murmure, chaudement.

"Je me demande quelles saveurs a le reste, une expérience scientifique est nécessaire."

Ses mains se propagèrent sous son haut, prodiguant quelques caresses finalement, avant qu'il ne s'abaisse légèrement. Ses mains remontant doucement son haut, tandis que ses lèvres venaient embrasser cette peau nouvelle, cette nouvelle zone d'exploration, remontant doucement sans pour autant aller trop loin. Faisons durer le plaisir, il aurait bien assez le temps par la suite de venir embrasser sa poitrine, et le reste, pour l'instant, juste faire monter les émotions, porter le tout à ébullition pour qu'ils explosent tout simplement sans chercher à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Ven 9 Mar - 17:46

    « … de nouveaux horizons, oui. »

    Souffla-t-elle d’une voix chaude alors qu’elle se retrouvait prisonnière entre Ethan et la table de travail. Maintenant qu’elle avait fermé sa boutique, les deux adultes étaient tranquilles et pouvaient faire ce qu’ils voulaient. Elle ne pensait à rien. D’ailleurs, elle ne pouvait penser à rien d’autres qu’aux mains d’Ethan qui se baladaient sur son corps et plus précisément sous son pull, provoquant une vague de frisson que l’hindou ne put retenir.

    A bout de souffle, ils se séparèrent et Maya sentait encore le désir de son partenaire. Si, pendant quelques secondes, elle avait eu des hésitations à propos du brun, maintenant elle n’en avait plus et, se mordant la lèvre inférieure, elle le laissa picorer son cou de baisers mouillés tandis qu’elle passait ses mains dans ses cheveux courts.

    "Je me demande quelles saveurs a le reste, une expérience scientifique est nécessaire."

    Inutile de dire qu’elle avait ri en attendant ses paroles. Un nouveau frisson la parcourut dans tous le corps lorsqu’il passa ses mains sous son pull et que, lentement – et c’était une véritable torture ! – il ne le lui enlève tout en couvrant son ventre de baisers mouillés. Elle jeta son pull à terre et arrêta, à regret Ethan dans sa course en montant sur la table de travail, en profitant pour enrouler ses jambes autour de la taille de beau brun. Après un rapide regard et un sourire qui ne laissait entrevoir aucune timidité, elle reprit possession des lèvres de – celui qu’elle considérait à présent comme – son amant dans un ballet qui lui coupa le souffle.

    Elle ne pensait pas finir sa journée d’une si agréable manière mais les surprises de ce genre, elle les aimait et en redemandait … même si elle sentait les battements de son cœur s’accélérer un peu plus chaque fois que le jeune homme embrasait (oui c’est le mot : « embrasait ») son corps de baisers tous plus brûlants les uns que les autres.

    Il n’y avait vraiment qu’Ethan qui pouvait la rendre tachycarde ange … attention à ne pas la tuer quand même ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Sam 10 Mar - 6:48

Dire qu'au départ, rien n'avait été prémédité, bien au contraire. Mais que voulez-vous, la nature humaine reste imprévisible, et les sentiments étaient compris dans le lot. De toute manière, ce n'était pas la peine de réfléchir au pourquoi du comment, ils en étaient arrivés là, ils jouaient à ce petit jeu depuis le début, depuis son premier passage dans son magasin. Il y a forcément un moment ou tout ne tient qu'à un fil, et que lorsque celui-ci casse, se brise, le trop plein s'évacue. On se laissait tout simplement porter par ses envies. Est-ce qu'il y avait autre chose derrière tout cela ou était-ce juste une envie ? On aurait bien le temps d'y réfléchir plus tard n'est-ce pas ? Ce n'était pas franchement le moment pour cela. Au contraire, son regard était on ne peut plus chaud, les vêtements restants seraient bientôt totalement inutiles cela va sans dire.

Elle l'avait rapproché d'autant plus en enroulant ses jambes autour de lui, et pendant ce petit laps de temps, il se permit de la détailler, non vraiment, ce pull ne la mettait pas en valeur, elle était bien mieux sans. En tout cas, son corps pensait exactement la même chose, avant que les baisers ne reprennent. Fiévreux, gourmands, on en voulait toujours plus, passant la barrière de ses lèvres pour entamer un ballet un peu à part vous me direz, ses mains toujours occupées à détailler ce corps si gracieux, si offert, il ne se lassait pas de laisser ses mains parcourir ce corps si doux qui attendait qu'on vienne le découvrir. Il détacha légèrement ses lèvres des siennes, venant embrasser son menton, avant de laisser ses lèvres glisser plus bas, l'épaule tout d'abord, vraiment, à croire, qu'il n'avait pas encore assez goûté à elle. Une vraie drogue en somme, et rien n'était simulé, et ce n'était pas seulement non plus histoire de "tirer un coup", elle l'aurait senti avec son don.

Nul doute en tout cas que l'on faisait durer le plaisir actuellement, cela ne servait à rien de se presser, il fallait se découvrir l'un et l'autre avant d'entamer les séances plus physiques dirons nous, peut-être pour cela qu'une de ses mains, vicieuse comme pas deux, venait se faufiler vers le bas, passant le barrage des vêtements pour se faufiler en direction de sa féminité. La rendre folle, lui prodiguer du plaisir, lui donner de l'envie, il n'était pas égoïste, dans ce genre de situation, les deux devaient prendre du plaisir et pas seulement l'homme. Dire qu'il y avait encore tant de choses à faire, rien que de fait de voir sa poitrine s'élever plus vite que la normale, de la sentir contre son torse, cela ne faisait qu'attiser d'avantage son désir. Il écouterait son côté primaire et bestial, les vêtements seraient déjà déchirés et il serait déjà entrain de la faire sienne sur la table de travail, mais il savait se contenir. Pour l'instant. Ca et les baisers qu'ils s'échangeaient, cela promettait pour la suite, et cela permettait de faire descendre quelque peu la pression.

Quoique. A force de jouer avec le feu, ils allaient être trop chaud, et il n'y aurait plus que l'expression du désir animal qui ferait surface. Et puis si elle commençait à faire de la tachycardie, il la sauverait. Bouche à bouche ça aidait dans ses situations non ? geo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Maya Akanksha
Tapette à mangemorts


Messages : 333
Age : 27
Célébrité : Cote De Pablo
Avatar © : blinizz sucré



Journal de Bord
Age du Personnage : 25 ans
Patronus : Marmotte
Métier : Commerçant


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Lun 12 Mar - 16:27

    Oui c’est évident qu’elle aurait surement sentie s’il voulait juste jouer avec elle. Maya aurait surement perçu une gêne et une envie irrépressible de le gifler cela va s’en dire ! La seule chose qu’elle avait en tête au moment présent c’était le désir grandissant de minutes en minutes qu’elle ressentait à ce moment même.

    Rien n’était prémédité, au contraire, mais ils n’en seraient pas arrivés là s’il n’y avait pas eu une certaine attirance dès le départ non ? Ils avaient aussi appris à se connaître mine de rien : sorties, restaurant, matchs de quidditch … elle connaissait un peu Ethan et avant d’apprécier les sensations qu’il lui procurait, elle avait apprécié l’homme qu’il était : aimable, gentil, un brin charmeur et un chouia tête brûlée.

    Dans tous les cas, l’heure n’était pas aux instances réflexions mais plutôt à l’action. Ethan ne semblait pas presser le moins du monde soit dit en passant et faisait monter la tension à chacune de ses caresses. Maya n’était pas contre cela mais il ne fallait pas non plus pousser le bouchon un peu trop loin non ? :roll: Ce que lui faisait le brun était purement et simplement de la torture, la plus douce et intense des tortures … de plaisir !!

    Lentement, il se détacha de ses lèvres, embrassa son menton, et descendit toujours plus bas alors que sa poitrine se soulevait au rythme de sa respiration qui s’accélérait au fur et à mesure que les secondes passaient. S’il voulait la rendre folle, lui donner envie de lui, il avait totalement réussit, parce que alors lorsque la main du jeune homme – descendant toujours plus bas – arriva au point le plus sensible, Maya sentit une douce chaleur se répandre vers son bas ventre. Un long soupir (de plaisir) franchit la barrière de ses lèvres alors qu’elle arrêtait les mains de son partenaire. C’était à son tour de prendre les choses en main maintenant. Elle commença à picorer son cou, animée par la même que lui quelques secondes auparavant et fit glisser ses mains sur son torse avec une lenteur presque sadique espérant provoquer des réactions chez son partenaire. Ethan était peut-être sadique, il avait su faire monter la température mais Maya avait eu un bon professeur et son but était de faire encore monter la température – si haute qu’elle l’était déjà – entre eux.

    « On a attendu jusque là, donc on peut encore patienter un peu … » dit-elle à voix basse alors que ses deux mains tombaient - par hasard !! ange - sur la fermeture éclair du jean d’Ethan. Après une petite seconde d’hésitation ou un petit sourire sadique se dessina sur ses lèvres, elle défit le premier bouton … puis le deuxième dans une lenteur presque exaspérante avant de défaire complètement de vêtement et de sceller une fois de plus leurs lèvres dans un baiser enflammé et torride qui ne laissait aucun doute à ce qui allait se passer par la suite …

    Et puis Tant Pis pour sa tachycardie, Dr Ethan est là donc c’est bon geo


HJ: geo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

 Ethan O'Connell
Tapette à mangemorts


Messages : 433
Célébrité : Alex O'Loughlin
Avatar © : By Me
Doubles-Comptes : Richard D. Rahl ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Un Bulldog
Métier : Auror


MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   Mer 14 Mar - 16:00

Ils jouaient tous les deux, si on pouvait appeler cela un jeu après tout, désormais cela n'en était plus vraiment un. On pouvait simplement dire qu'ils jouaient avec les nerfs de l'autre, le poussant quelque peu à bout, à vrai dire, oui ils prenaient leur temps, trop peut-être va savoir. Nul doute en tout cas que le traitement qu'il recevait ne le laissait pas de glace bien au contraire. Des frissons le parcourait à chacune de ses caresses et pourtant d'un autre côté, il avait chaud, trop peut-être, quel drôle de phénomène, cette alternance de chaud/froid, ou était-ce simplement une réaction à ses caresses, au fait qu'elle le touchait. Il grogna d'avantage en tout cas, quand elle s'attaqua à son jean. Certes commencer à le déboutonner, cela permettait de le libérer quelque peu, de libérer un peu de pression, mais cela montrait également tout le plaisir qu'il avait.

Les réactions des hommes sont si prévisibles n'est-ce pas ? On ne contrôle pas son corps, de toute manière, ce n'était pas comme s'il en avait vraiment la volonté, bien au contraire. Il eut même un petit soupir, peut-être par le fait qu'il était moins oppressé sans le jean, jean qui venait de tomber au sol, elle était experte pour faire tomber visiblement les habits non ? Nul besoin de tergiverser au travers de cela, les baisers reprenaient le dessus, fiévreux, enflammé, passionné, instinctivement, il se débarrassa de son jean qui traînait sur ses pieds en l'envoyant valser plus loin, sans chercher véritablement ou il allait atterrir, de toute façon il avait d'autres préoccupations bien plus importantes pour le moment.

Il se concentrait sur une seule chose, elle tout simplement, peut-être pour cela qu'il se rapprocha autant que possible d'elle, avant de la faire basculer sur la table, le plan de travail, la faisant s'allonger, juste avant de séparer leurs lèvres. Ils jouaient chacun leur tour avec le corps de l'autre, il allait s'y remettre également. Désormais, à la place des mains, ce furent ses lèvres qui prirent doucement la route vers sa féminité, s'attardant quelques instants sur sa poitrine, et malgré la barrière de vêtements restants, il vint y déposer ses lèvres, avant de continuer sa descente, doucement, tout doucement, laissant ses lèvres frôler sa peau. Il savait qu'il ne tiendrait plus vraiment longtemps avant de la faire sienne complètement, mais il voulait profiter de chaque instant, ce n'était pas seulement du sexe, bien au contraire. Il arriva finalement là ou il le souhaitait. Relevant les yeux, il sourit amusé, chaleureusement, une lueur noircie de désir dans les yeux.


"Oui, après tout, il faut être sur d'être prêt à aller plus loin."

On n'allait pas s'embarrasser avec le reste à vrai dire, désormais, tout ce qui comptait c'était d'enlever les dernières barrières de vêtements, en tout cas pour le bas, pour laisser ses lèvres venir goûter à cette féminité qui se cachait de lui. Pour autant, ce n'était pas comme s'il voulait accélérer les choses, il y avait encore tant de choses à découvrir sur elle, en elle, il aurait bien le temps par la suite de continuer ses explorations. Mais pour l'instant, seul comptait le fait de faire grimper encore de quelques degrés la chaleur de la pièce. Et n'oublions pas que ses mains, vicieuses comme pas deux, n'ayant plus le droit d'approcher de cette nouvelle zone, se laissaient aller à quelques caresses sur sa poitrine, doucement, légèrement. Attiser le désir, se donner mutuellement envie, peut-être qu'au final, les relations commençaient toujours par des compromis, et du donnant-donnant.

Et il avait toujours de bons remèdes de médecin pour vous remettre sur pied. geo


HJ : geo darkred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les milles et une façon d'utiliser du chocolat [ Fe Maya ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: | RPG | Le Monde Magique :: 
Pré-Au-lard
-