Bienvenue sur NOX REVENGE
Forum RPG sur Harry Potter


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Show me your heart and I'll show you mine [Richard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Helen L. Enestia

 Helen L. Enestia
Mangeur de Chocogrenouilles


Messages : 629
Age : 30
Célébrité : Evangeline Lilly
Avatar © : ^^
Doubles-Comptes : Léa M. Delaunay



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Cygne noir
Métier :


MessageSujet: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Lun 24 Oct - 7:42

Show me your heart and I'll show you mine


Citation :
Suite de : What we'd do for love


Ce fut une nuit sans rêve pour Helen.
Quand elle se réveilla le lendemain matin, il était tôt et elle ne reconnut d'abord pas la configuration de la pièce. Elle se redressa dans le lit avec paresse. La tête lui tournait et elle avait mal au coeur. En portant une main sur sa poitrine, elle sentit le sang qui avait séché sur sa belle robe. Il y avait le sien et celui d'Enrique. Ce souvenir déclencha immédiatement un défilement de sa mémoire, lui rappelant tout ce qui s'était passé la veille. La proposition de Richard. La danse. Le verre. L'alchimiste. Le vampire. Dire que la soirée avait si bien commencée...

Embrassant la pièce de son regard encore ensommeillé, elle vit que Richard s'était endormi dans le canapé. L'avait-il veillée toute la nuit ? C'était ce qu'il semblait en tous cas. Helen sortit souplement du lit et s'approcha lentement du jeune homme, sans bruit. Son visage détendu était décidément très beau. C'était rare de le surprendre avec une telle innocence sur les traits. Elle avait envie de caresser l'arête de son nez et celle de sa mâchoire. Seulement, elle savait qu'au moment où il ouvrirait les yeux, il voudrait une explication sur son geste et il était encore un peu tôt. Elle devait d'abord réfléchir à ce qu'elle devait lui dire.

La belle hispano-français s'éloigna à contre coeur de son amant pour pénétrer dans la salle de bain. Là, elle laissa tomber sa robe sur le sol et entra dans la douche. Elle savait qu'en allumant le jet, elle le réveillerait mais il attendrait qu'elle sorte pour engager la dispute. L'eau qui ruisselait sur son corps lui était d'un grand réconfort. Elle s'assit dans le bac et passa ses bras autour de ses jambes avant de déposer sa joue contre ses genoux joints. L'eau chaude dégringolait sur son dos avant de s'émiscer là où elle pouvait. Elle resta bien cinq minutes ainsi, les yeux fermés, à réfléchir. Puis elle se remit debout, se lava consciencieusement pour retirer toute trace de sang séché sur sa peau. Son cou était vraiment dans un sale état. Se rappelant qu'elle était elle-même à l'origine de cette blessure pour tenter de faire en sorte que le vampire la tue, elle frissonna. Et dire qu'elle devait probablement un merci au bras-droit de Richard...

Helen sortit de la douche et se sécha. N'ayant aucun vêtement de rechange ici, elle remit simplement son string et se glissa dans le peignoir blanc laissé à disposition des invités qu'elle referma solidement avec la ceinture appropriée.
Là, elle attendit encore quelques secondes, les mains posées à plat sur la porte. Qu'allait-elle lui dire pour expliquer son geste ? Bien consciente que ça ne changerait rien qu'elle reste cinq minutes ou une heure de plus enfermée dans la salle de bain, elle prit une grande inspiration et sortit.

Richard était réveillé. Elle resta quelques secondes à le contempler dans une admiration muette avant de baisser légèrement la tête. Elle ne savait pas par où commencer. Peut-être par là :

_ Merci, glissa-t-elle doucement en se confrontant à son regard.

_________________
Wild Wild Woman
Nul ne s'est attaqué à elle sans qu'il s'en soit repenti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard D. Rahl

 Richard D. Rahl
Loup-garou sous calmants


Messages : 3204
Célébrité : Sam Worthington
Avatar © : By Vio
Doubles-Comptes : Ethan O'Connell ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 30 ans
Patronus : Une Panthère
Métier : Assassin


MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Mar 25 Oct - 4:05

Il avait mal dormi, il faut dire, qu’il aurait peut-être pas du s’endormir dans le fauteuil, bonjour les torticolis désormais. Nul doute qu’au pemier signe de réveil, la grimace allait apparaître, et qu’il était bon pour s’étirer convenablement histoire de ne pas rester bloqué finalement. Enfin en tout cas pour le moment, il dormait du sommeil du juste, à croire que malgré tout il était humain et que lui aussi avait besoin de sommeil. Logique vous me direz. En tout cas, peut-être aussi pour cela qu’il n’entendit pas Helen se lever, en fait, quand il dormait, il était difficile de le réveiller, par un quelconque bruit, sauf bien sur, quand il ne se sentait pas en sécurité en fin de compte. Enfin toujours est-il que pour le moment, le réveil ne s’effectua qu’au moment ou il entendit la douche s’allumer. Les yeux encore légèrement embrumés par le sommeil, il grimaça dès les premiers instants, en sentant son cou, il aurait du prendre un coussin, cela lui aurait évité d’avoir mal en tout cas.

Observant les alentours, une fois bien réveillé, il remarqua qu’Helen était déjà debout, c’était elle sous la douche – oui le matin, le cerveau fonctionne au ralenti, faut le temps qu’il chauffe – bien au moins pendant qu’elle était sous la douche, il pouvait toujours se triturer l’esprit pour savoir comment aborder la discussion. Surtout qu’entre eux, il y avait beaucoup de non-dits la plupart du temps, ils ne s’étaient jamais parlés vraiment de but en blanc, notamment concernant ce qu’ils étaient l’un envers l’autre tout simplement. Ce n’était pas dans leurs habitudes, pas dans leur style c’est tout. Et maintenant, il se demandait comment cela allait tourner. Car oui, une discussion était nécessaire. Après tout, on ne lui avait jamais demandé de risquer sa vie ainsi pour lui, et les conséquences de leur « relation » avait donné lieu à tout cela.

Voilà pourquoi il s’attachait rarement mais avec elle, c’était mission impossible de ne pas le faire. Au moins le temps qu’elle soit sous la douche, cela lui permettait de remettre un peu d’ordre dans son esprit, et surtout de se sentir entièrement réveillé. Il faudrait aussi qu’il pense à prendre une douche, on ne pouvait pas dire qu’il sentait la rose, d’autant plus qu’il avait encore les vêtements de la veille. Enfin on verra cela plus tard pour le moment, vu qu’Helen venait de le rejoindre dans la pièce principale. Merci ? Pour ? Il n’avait pas fais grand-chose, juste éviter qu’elle ne se tue en fin de compte. Et il n’aurait pas eu à le faire si elle n’avait pas pris son verre. Enfin laissons cela de côté pour le moment.


"De rien."

Bizarre comme quoi on n’était pas capable de parler quand cela devenait trop privé quand même. Cela commençait bien vous me direz, à croire qu’ils allaient se regarder comme deux chiens de faïence attendant que l’un ou l’autre se décide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen L. Enestia

 Helen L. Enestia
Mangeur de Chocogrenouilles


Messages : 629
Age : 30
Célébrité : Evangeline Lilly
Avatar © : ^^
Doubles-Comptes : Léa M. Delaunay



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Cygne noir
Métier :


MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Lun 19 Mar - 14:46

Les deux assassins étaient immobiles à quelques six mètres l'un de l'autre. Helen ne quittait pas Richard des yeux alors qu'elle aurait aimé disparaître de la pièce. Tout plutôt qu'avoir la discussion tendue qui n'allait sans doute pas tarder. Malgré le fait qu'elle soit une femme, elle n'était pas douée pour parler de sentiments, surtout lorsqu'il s'agissait des siens. Elle ne pouvait consciemment pas expliquer la raison qui l'avait fait prendre le poison à la place de son collègue mais au fond, son inconscient lui savait pourquoi. Il savait qu'elle ne voulait pas vivre si Richard ne vivait pas. Qu'à choisir entre eux deux elle le choisirait lui. Et tout cela n'avait rien à voir avec le fait qu'il soit le chef de leur guilde bien sûr. Non, c'était bien plus personnel, bien plus intime.
D'ailleurs, Etherius avait tout de suite compris en les recevant la veille dans la forêt. Le génie qui connaissait si peu les êtres humains avait tout de suite déchiffré le regard qu'Helen posait sur son compagnon. Quelque part, c'était un peu insultant d'être lu aussi facilement par un homme comme Etherius, qui méprisait l'humanité et se fichait royalement d'elle. Penser à l'inventeur fou d'Archangel lui rappela la présence de sa petite soeur, Catriona. Elle avait été si calme, alors qu'elle avait forcément compris la situation. Peut-être savait-elle au fond que les menaces d'Helen étaient chargées à blanc. Cela aussi était insultant quelque part.

La gorge serrée, la commandante de la base européenne fourra ses mains au fond des poches du peignoir qu'elle avait emprunté dans la salle de bain. Elle baissa le nez sur ses pieds nus et resta encore un peu silencieuse. Elle avait le sentiment désagréable qu'à l'instant même où elle ouvrirait la bouche, la dispute éclaterait. Et ce n'était tellement pas ce qu'elle voulait... Elle aurait tant souhaité qu'ils ignorent les évènements des vingt-quatre dernières heures pour se concentrer sur les prochaines.
Se prendre la plus grosse engueulade de sa vie n'était étonnamment pas la crainte d'Helen. Perdre son grade dans la guilde ou même s'en faire virer n'était pas non plus son inquiétude. En fait, ce qu'elle aurait le plus de mal à supporter c'est que son geste ait effrayé Richard et qu'il décide de rompre. Non pas qu'ils sortaient vraiment ensemble, enfin pas de manière officielle, mais quelque chose comme ça. Si jamais il voulait arrêter de la voir, s'il voulait enterrer ce « petit truc » qu'il y avait entre eux... ce serait pire qu'être mort.
Helen regretterait bien sûr les moments tantôt doux tantôt torrides qu'ils avaient passé à faire l'amour, à batailler dans le lit jusqu'à l'épuisement. Mais ce n'était pas tout. Richard représentait bien plus que cela. Elle regretterait le simple fait d'être en sa présence, car même vêtus et au milieu d'autres personnes, il avait une aura bénéfique. Il était étouffant de charisme mais n'importe qui se sentait regonflé à bloc à coté de lui. Il insufflait la combattivité et la motivation. Il était beaucoup de choses au final, un bon adversaire pour l'entraînement, un modèle parfois, un camarade avec qui rire... et parfois, dans le secret de la nuit, il était à elle.

Relevant la tête, Helen prit une profonde inspiration et se lança la première chose qui lui vint à l'esprit :

_ Encore une mission remplie avec succès pour la guilde.

_________________
Wild Wild Woman
Nul ne s'est attaqué à elle sans qu'il s'en soit repenti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard D. Rahl

 Richard D. Rahl
Loup-garou sous calmants


Messages : 3204
Célébrité : Sam Worthington
Avatar © : By Vio
Doubles-Comptes : Ethan O'Connell ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 30 ans
Patronus : Une Panthère
Métier : Assassin


MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Mar 20 Mar - 5:01

Que voulez-vous qu'il dise franchement ? Certes, il devrait être en colère, il l'était assurément, mais il avait également été inquiet, inquiet qu'elle se soit jetée là-dedans sans penser à elle, torturé également de savoir si elle avait fait cela pour lui ou pour la mission, mais on s'en fichait finalement. Elle n'aurait pas dû faire cela. Il connaissait les risques autant qu'elle. Ce ne serait pas les premiers qu'il prendrait ni les derniers cependant. Alors pourquoi cette inquiétude et cette colère sourde et sous-jacente ? A vrai dire c'était une bonne question. Surtout que l'on ne pouvait pas dire qu'il était extrêmement proche du sexe féminin dirons nous, dans un sens sentimental. Il évitait de se lier justement à cause des implications que cela pourrait avoir mais non, c'était plus fort que le reste finalement. Sa colère était plus sourde et froide que vraiment expressive. D'autant plus qu'il n'était pas du genre à hurler à tout va au contraire. Et passer cette nuit à son chevet, cela avait mis les choses en perspective quelque part.

Alors pour l'instant on attendait. Certes, elle était de nouveau devant lui, et à vrai dire, aucun des deux ne savaient vraiment commencer la conversation pour le moment. A croire qu'ils n'avaient jamais été doués pour parler, ou en tout cas pour s'exprimer en dehors du protocole bien entendu. Il se redressa, s'il ne l'était pas déjà, se rapprochant d'elle. Il ne fallait pas qu'il se déconcentre par sa tenue, simple peignoir, bref, passons là-dessus. Elle était son contraire à vrai dire, ils se ressemblaient pas certains côtés, mais ils étaient si différents aussi l'un de l'autre, peut-être que c'était cela aussi qui les rapprochait. Plus que simplement des parties de jambes en l'air, sinon cela aurait fait bien longtemps qu'ils auraient remis le couvert vous me direz. Alors pour le moment, on se contentait de la fixer, attendant qu'elle prenne la parole. Il ne savait pas s'il devait prendre ce qu'elle avait fait pour une faute, pour un geste envers lui ou autre chose. Tout ce qu'on savait, c'est que pour une fois dans sa vie, il avait eu peur. Pas pour lui, il s'en fichait, mais pour quelqu'un d'autre que lui, quelqu'un qui faisait battre son corps, qui le rendait plus vivant, plus humain aussi et pas seulement une machine à tuer.

Il soupira cependant quand elle prit la parole, ce n'était pas exactement ce qu'il attendait vous me direz, mais ce serait toujours un début, et puis il était las de vouloir toujours se battre contre elle, et il avait mal dormi dans ce fauteuil de toute manière. Exploser, il ne le fera pas, mais il lui ferait bien comprendre qu'elle ne devrait plus refaire cela. Pas pour lui, ou pour son égo, simplement parce qu'il ne voulait pas la voir disparaître de sa vie.


"Le prix à payer aurait pu être beaucoup plus élevé."

Le sous entendu était clair n'est-ce pas ? Et il devrait éviter de prendre cette voix un peu trop froide, d'ailleurs, il secoua légèrement de la tête, histoire de reprendre cela sur des bases seines. Il ne servait à rien de s'engueuler n'est-ce pas ? Quoiqu'avec eux, on ne savait jamais comment cela pouvait se terminer ! Il la pointa du doigt, sans pour autant être menaçant cela va sans dire, mais toute la frustration de cette nuit refaisait surface.

"Ne refais, jamais, jamais ça ! Tu m'entends ! Je n'accepterais jamais de prendre quelqu'un d'aussi important."

Pour lui, surtout, bien qu'au premier abord on pourrait penser à la guilde, mais c'était surtout pour lui qu'elle était importante. On ne savait pas encore mettre les mots justes, mais on essayait de se faire comprendre. Déjà pas si mal, il faisait des progrès, mais il restait du boulot !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen L. Enestia

 Helen L. Enestia
Mangeur de Chocogrenouilles


Messages : 629
Age : 30
Célébrité : Evangeline Lilly
Avatar © : ^^
Doubles-Comptes : Léa M. Delaunay



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Cygne noir
Métier :


MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Mar 20 Mar - 7:25

Voyant que Richard commençait à approcher, Helen se tassa inconsciemment sur elle-même, comme si elle craignait qu'il ne lui saute dessus pour l'agresser. Elle ne se serait probablement pas défendue.
C'était la première fois de sa carrière qu'elle commettait une sorte de faute professionnelle, pouvait-on dire. Elle se sentait honteuse comme jamais. Surtout que son supérieur avait été au premier rang pour la voir et n'en avait pas manqué une miette. C'était embarrassant pour un esprit comme celui d'Helen. Si appliqué. Si strict.
Alors qu'elle commençait à croire que Richard resterait muet jusqu'à ce qu'elle lui explique son geste, il parla :

_ "Le prix à payer aurait pu être beaucoup plus élevé."

Sa voix avait beau être froide, l'entendre réchauffa un peu le coeur résurrectionné de la belle hispano-française. Elle hocha la tête pour exprimer le fait qu'elle en avait été consciente. Au moins pendant la fraction de seconde qui avait précédé celle où elle avait décidé d'échanger leurs verres. Quand elle y repensait... c'est vrai qu'elle n'avait pas mis longtemps à se décider. L'espace d'un battement de coeur, peut-être deux.
Son compagnon sortit l'index de son poing et se mit à le pointer sur elle en ordonnant :

_ "Ne refais, jamais, jamais ça ! Tu m'entends ! Je n'accepterais jamais de prendre quelqu'un d'aussi important."

La gorge d'Helen se serra et elle baissa la tête. Elle avait l'impression d'avoir perdu toute sa fierté. Finalement, ce poison l'avait peut-être bel et bien tuée. Pour Richard. Pour la guilde. Pour toux ceux qui pensaient qu'elle était un roc imbrisable. Quel malheur que de s'être découvert un coeur ! Quel handicap ! Et il fallait qu'il batte pour Richard qui plus est. Quelle malédiction ! Même là alors que la situation était des plus tendues et que la colère se faisait latente, elle ne pouvait penser qu'au fait qu'il était encore splendide dans son costume, certes tout froissé par sa nuit dans le fauteuil. S'il le portait encore, cela voulait dire qu'il n'avait pas quitté son chevet une seule seconde après qu'elle ait réchappé de la mort.
Elle en avait marre de se demander s'il l'avait fait parce qu'elle lui avait sauvé la vie et qu'il s'en sentait le devoir ou s'il l'avait fait pour autre chose. Après tout, elle doutait qu'il ait déjà veillé de cette manière sur des collègues auparavant. Est-ce que c'était juste elle ? Ciel, comme elle aurait aimé le savoir... Parce que si c'était ça, s'il n'était resté que parce que c'était elle, cela aurait voulu dire que lui aussi avait un coeur et ça n'aurait plus eu d'importance qu'elle en ait un aussi.

Helen hésita puis leva une main devant elle pour enrouler ses doigts fins autour de l'index avec lequel Richard la pointait. Le seigneur l'avait toujours très bien comprise. Peut-être que si elle était sincère, ce miracle se produirait encore et qu'au moins une partie du malaise pourrait être dissiper.

_ Je suis désolée... souffla-t-elle tout bas, la gorge serrée.

Voilà qu'elle devait lutter contre des pleurs maintenant. Cela n'arrangeait pas ses affaires. Si elle devait pleurer devant lui, elle prendrait peut-être encore de nouveau une dose de ce poison... Enfin, pour l'instant, ses yeux étaient à moitié remplis de larmes mais la barrière de ses longs cils les empêchaient d'en sortir. Les gardant fixer à la base du cou de son amant, elle dit encore :

_ Il n'y avait pas d'autres solutions. Tu n'avais pas vu le poison tomber dans ton verre et je ne pouvais pas te laisser mourir. Pas comme ça. Je ne pouvais pas... te laisser partir si loin de moi.

Elle cligna des yeux et les braqua de nouveau sur ceux de Richard. Ses doigts serraient toujours le sien. Elle prit une discrète inspiration avant d'ajouter :

_ On ne pouvait pas réussir la mission et s'en tirer tous les deux – c'est du moins ce qui semblait lorsqu'on ignorait qu'il existait un antidote. Est-ce que tu n'aurais pas fait la même chose si la situation inverse s'était présentée ?

Au moment où sa question s'achevait, Helen fut frappée par le fait qu'elle était en quelques sortes l'équivalent de « Est-ce que tu m'aimes ? » alors elle se maudit de l'avoir posée.

_________________
Wild Wild Woman
Nul ne s'est attaqué à elle sans qu'il s'en soit repenti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard D. Rahl

 Richard D. Rahl
Loup-garou sous calmants


Messages : 3204
Célébrité : Sam Worthington
Avatar © : By Vio
Doubles-Comptes : Ethan O'Connell ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 30 ans
Patronus : Une Panthère
Métier : Assassin


MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Mer 21 Mar - 5:02

Cela ne lui ressemblait pas vraiment de s’excuser. C’était même très rare, elle ne le faisait jamais devant lui, alors pourquoi changer tout d’un coup ? Bonne question. En tout cas, cela avait eu le don de le surprendre. Il ne l’avait pas grondée, il avait été inquiet, mais toujours dans ses cas-là, quand cela arrivait, on se comportait plus comme un parent qui grondait un enfant qu’autre chose, l’inquiétude laissant place certes au soulagement mais également à toute la peur qu’on avait ressenti. Enfin toujours est-il qu’on la laissait continuer, on n’avait même pas fait attention au fait qu’elle venait d’emprisonner son doigt, on voulait juste entendre ses explications.

Et quand bien même il n’ait pas vu que le poison avait été versé dans son verre, ce n’était pas pour autant à elle de se sacrifier, mais elle l’avait fait malgré tout, pour elle, c’était la solution à adapter, mais pas pour lui cependant. C’était, cela aurait dû plutôt, être à lui d’assumer cette erreur de vigilance, il aurait dû donc prendre ce poison en fin de compte. Il aurait dû être puni parce qu’il avait failli. Elle aurait dû le laisser, enfin façon de parler, c’était sa faute, pas la sienne donc elle n’avait pas à faire cela. Mais mine de rien, les deux étaient assez butés, il n’avait pas voulu la perdre à cause de cela et elle, ne voulant justement pas le perdre, elle avait pris le poison. On allait finir dans une impasse si cela continuait.

Retranscrire ses sentiments par des mots, ce n’était pas dans ses habitudes, alors la question qu’elle venait de poser, qui indirectement le mettait face à ce qu’il ressentait, cela le laissait perplexe mais également perdu. Parler de ce genre de choses n’avait jamais été facile, il faut dire que vu le milieu ou l’on évoluait, on ne parlait pas de ses sentiments. Alors ? Qu’est-ce qu’il aurait fait si les situations étaient inversées ? La réponse était évidente. La même chose c’était certain, mais le dire, reviendrait à admettre qu’elle était trop importante pour lui, et à chaque fois que cela arrivait, on pouvait perdre cela en un claquement de doigt.


"D’accord j’aurais fait la même chose."

Bon il venait de l’admettre n’est-ce pas ? D’une étrange manière, mais c’était tout lui après tout. Mais cela n’excusait en rien le fait qu’elle l’avait fait malgré tout. Il avait beau se mettre à sa place, ce n’était pas comme si c’était lui qui avait bu ce verre n’est-ce pas ?

"Ce n’est pas pour autant que je cautionne ton geste, au contraire."

Bien qu’il comprenait son geste, il ne pouvait être d’accord avec ce qu’elle avait fait, cela revenait à la perdre. En tout cas pour l’instant, attrapant le nœud du peignoir de sa main de libre, il l’attira contre lui, sans heurts, tendrement presque, avant de lui murmurer.

"Si tu recommences ça, je te tue de mes propres mains."

Pas vraiment une déclaration d’amour vous me direz, mais il fallait toujours savoir lire entre les lignes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen L. Enestia

 Helen L. Enestia
Mangeur de Chocogrenouilles


Messages : 629
Age : 30
Célébrité : Evangeline Lilly
Avatar © : ^^
Doubles-Comptes : Léa M. Delaunay



Journal de Bord
Age du Personnage : 29 ans
Patronus : Cygne noir
Métier :


MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Jeu 22 Mar - 8:48

Lorsqu’elle entendit Richard avouer qu’il aurait fait la même chose qu’elle si la situation inverse s’était présentée, le cœur d’Helen eut un raté. C’était un peu comme s’il avait avoué qu’il tenait autant à elle qu’elle tenait à lui, ce qui n’était déjà pas peu dire. Ils avaient malins les deux handicapés des sentiments. Se trouvant bête tout en étant heureuse, les pommettes de la jeune femme se teintèrent légèrement de rose. Elle baissa la tête et ne put réprimer un petit sourire pour elle-même. Quand il ajouta que, quand bien même, il ne cautionnait pas son geste, elle se contenta d’acquiescer en silence. Il avait raison bien sûr. Si les assassins se mettaient à se sauver les uns les autres, où allait-on ? Mourir faisait parti du risque de chaque mission et c’était chacun pour sa peau. Maintenant, est-ce qu’Helen regrettait son geste ? Certainement pas. Est-ce qu’elle le reproduirait dans la même situation ? Absolument. Sans doute que Richard le savait. Elle l’avait sauvé une fois, ce serait bête de sa part de le laisser mourir plus tard.

Toute à ses considérations, Helen ne s’aperçut que tardivement que Richard avait attrapé le nœud de son peignoir et fut surprise de se retrouver contre lui. Alors que la plupart des femmes auraient été effrayées en entendant le murmure du seigneur, ce ne fut pas le cas de son amante. Au contraire, elle sourit et glissa ses bras autour de son cou. Ce n’était pas une menace mais une déclaration d’amour. Certes, elle avait une forme un peu étrange mais elle lui convenait parfaitement. C’était bien mieux qu’une tirade mielleuse de film à l’eau de rose. C’était mordant, incisif, … sexy. Il n'y avait pas à dire, il savait à qui il avait affaire. Il savait ce qui la faisait vibrer.

_ Marché conclu, souffla-t-elle d'une voix chaude.

La jeune femme promena le bout de son nez sur l’arête de la mâchoire coté droit de Richard puis glissa sa bouche dans son cou pour en mordiller légèrement la base. Ce matin, elle avait plus envie que jamais d’être dans ses bras. Elle était revenue de la mort après tout. Il fallait célébrer cela. Après avoir caressé sa nuque, elle descendit ses mains sur son torse, en les faisant glisser doucement sur sa chemise où, elle le remarquait maintenant, quelques gouttes de sang avaient séché. Etait-ce le sien ? Chassant cette pensée, ses longs doigts fins commencèrent à déboutonner la chemise de son amant. Ses yeux étaient à présent plantés dans les siens. Quand elle eut terminé, elle la lui retira et la laissa tomber par terre. Alors que ses mains courraient sur cette peau fraîchement découverte, elle leva le menton pour presser ses lèvres contre celles de Richard. Dire qu’elle avait failli ne jamais plus pouvoir l’embrasser. La vie aurait été bien terne dans l’au-delà sans lui. Elle approfondit le baiser en immisçant sa langue dans sa bouche mais ce n'était rien d'encore très enflammé. Rien en comparaison de ce qu'ils savaient faire ensemble.

Helen lâcha soudainement prise sur son homme pour s’éloigner en direction du lit. Elle grimpa dessus et tomba sur les genoux à peu près au milieu. Le regard plongé dans celui de Richard, qui était à présent à deux mètres d'elle, elle pencha la tête sur le coté et se mordit légèrement la lèvre inférieure, claire invitation à venir la rejoindre. Ses mains jouaient avec le noeud de son peignoir toujours fermé. Ses yeux brillaient d'excitation. Il l'avait allumée plus vite que quiconque. En fait, il avait toujours été le seul à l'allumer à ce point. Les relations qu'elle avait eu dans le passé avaient toutes été décevantes. Aucun des hommes qu'elle avait fréquenté (et en fait, il n'y en avait eu beaucoup) n'avait jamais su faire le dosage nécessaire entre douceur et violence. Avec Richard, c'était naturel. Ils n'avaient même pas d'efforts à faire. C'était comme s'ils étaient nés l'un pour l'autre en fin de compte. Peut-être que toute cette connerie d'âme-soeur était vraie au final. Allez savoir...

_________________
Wild Wild Woman
Nul ne s'est attaqué à elle sans qu'il s'en soit repenti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard D. Rahl

 Richard D. Rahl
Loup-garou sous calmants


Messages : 3204
Célébrité : Sam Worthington
Avatar © : By Vio
Doubles-Comptes : Ethan O'Connell ¤ Enrique J. Toledo



Journal de Bord
Age du Personnage : 30 ans
Patronus : Une Panthère
Métier : Assassin


MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   Ven 23 Mar - 5:04

Comment passer d’une situation pour le moins portée sur les nerfs, à une situation qui s’annonçait explosive, dans le sens physique du terme, entre deux personnes qui se plaisaient ? Il suffisait de les observer finalement. A croire qu’on ne pouvait pas se passer l’un de l’autre en fin de compte. Peut-être que c’était le cas n’est-ce pas ? Après tout, il l’avait de nouveau attirée vers lui, et visiblement, elle n’avait pas l’air contre bien au contraire. Franchement, on avait déjà oublié pourquoi on aurait dû s’engueuler, à vrai dire, c’était surtout elle qui lui faisait oublier, par ses gestes, et simplement par son côté joueuse. Il se laissait faire tout simplement, pas comme s’il avait son mot à dire, elle avait pris les choses en main après tout. Et à chacun de ses gestes sur lui, le frisson revenait, nul doute que l’attraction de son corps refaisait surface également. On avait beau avoir mal dormi cette nuit, on dirait bien qu’il suffisait d’un geste de sa part, pour être totalement réveillé.

On la laissait faire, peut-être avait-elle besoin de se sentir vivante au travers de ces gestes, mais c’était surtout qu’au final, il n’avait rien contre le fait, qu’elle prenne les choses en main dans cette situation. Nul doute en tout cas que la suite des évènements était toute tracée, et même si le baiser, auquel il répondit, n’était pas encore ceux explosifs que l’on connaissait, il y avait là les prémices d’un début de matinée pour le moins sportif. Il grogna légèrement quand elle se recula, le lâchant là, après lui avoir enlevé sa chemise. Elle jouait avec lui ou quoi ? On dirait bien. Il suffisait de la voir sur le lit, là, quasiment entrain de l’allumer, et cela marchait, son regard était plus chaud, plus entrainant, et il fit rapidement les derniers pas pour la rejoindre sur le lit.

Souriant malicieusement, il approcha doucement son visage du sien, ses lèvres des siennes, les effleurant tout simplement, sans pour autant combler l’espace qui restait, jouant avec elle, ses mains par contre, étaient moins patientes, déjà que l’une venait de défaire le nœud du peignoir, comme si cet obstacle n’était rien du tout, avant de s’insinuer dessous pour repartir à la découverte de son corps, de nouveau la sentir sous ses doigts, la sentir vivante tout simplement. D’ailleurs, lui non plus, ne pouvait vraiment patienter, pour preuve, le fait qu’il craqua, prenant ses lèvres d’assaut. Sans pour autant être violent, non, mais c’était plus un baiser passionné, titillant ses lèvres pour passer le barrage de celles-ci, voulant simplement amener à cet étrange ballet entre leurs langues. Il la voulait, c’était évident, mais ce n’était pas pour autant qu’on ne prendrait pas son temps.

Après tout, comme dirait le bon vieux docteur S. Ex : « Tout se résout par le sexe ! ».


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Show me your heart and I'll show you mine [Richard]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Show me your heart and I'll show you mine [Richard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: | RPG | Le Monde Magique :: 
Les Habitations
-